Les Temples d'Angkor

Angkor

 

Situé au milieu de la jungle tropicale du Tonlé Sap, Angkor se trouve à 7 km de la ville de Siem Reap. Il s’agit d’une des principales attractions touristiques au Cambodge. Elle dévoile au milieu d’une forêt majestueuse le plus grand et le plus vaste complexe religieux de l’Asie de sud-est. C’est aussi l’un des plus beaux sites archéologiques au monde entier. La majorité des structures que l’on y trouve garde une grande importance architecturale, archéologique et artistique pour la culture khmère.

 

Histoire

 

L’empire khmer fut fondé vers le début du 9e siècle par Jayavarman II. Durant la période de prospérité de cet empire, Angkor était sa capitale, une région autrefois dominée par les Chams.

Sous le règne de Yasovarman, fils d’Indravarman, la région d’Angkor embrassa sa véritable prospérité. Souvent surnommé le « créateur d’Angkor », il y entreprenait des projets ambitieux comme la construction des digues ou l’édification de monuments. Pendant plus de 600 ans de domination, le royaume d’Angkor s’étend vers l’est jusqu’à l’extrémité sud-est de l’Asie, vers l’ouest jusqu’en Birmanie et vers l’est jusqu’au Vietnam. Le royaume couvrait alors environ 1 000 km² de superficie et comptait près de 750 000 habitants.

Avec le déclin du royaume khmer, Angkor fut définitivement abandonné comme capitale vers 1431. Par la suite, ses temples furent également envahis par la végétation foisonnante de la jungle de Tonlé Sap.

Depuis 1992, ce vaste complexe historique a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans le but de protéger ses patrimoines des pillards, cet organisme international lance le programme de conservation d’Angkor, en 1993, et décide de transférer plusieurs vestiges du site au musée national de Phnom Penh.

 

Découvrir le site d’Angkor

 

Étendu sur plus de 400 km² de superficie, le site d’Angkor laisse aujourd’hui comme héritage patrimonial une immense ruine archéologique et une vaste collection de vestiges anciens partagés entre la croyance hindouiste et la pensée bouddhique. La zone comprend ainsi trois sections dont la section centrale, orientale et nord-est. On y compte environ 40 temples de style hindouiste ou bouddhiste. On y trouve également des structures hydrauliques dont des bassins, des digues, des réservoirs et des canaux.

A travers ces temples et ces plans hydrauliques, Angkor témoigne de l’ingéniosité et la noblesse de l’architecture khmère. Ces attractions soulignent, en effet, la hiérarchie sociale, la valeur culturelle, religieuse et symbolique au sein de l’empire khmer. Face à l’est, la structure centrale de chaque temple est ainsi orientée vers la position du mont Meru.

Pour bien profiter de la beauté du site, il est plus agréable de survoler la zone d’Angkor à bord des montgolfières ou des hélicoptères. Pendant le coucher du soleil, la vue de l’ensemble des temples et des vestiges d’Angkor reflète une image époustouflante à couper le souffle. Pour ceux qui n’ont pas le moyen, ils pourront s’offrir ce luxe en avançant 50 dollars USD pour une durée de 6 minutes.

 

Que voir ?

 

En tant que centre culturel et administratif de l’empire khmer, Angkor héberge un grand nombre de monuments marquant sa période de prospérité. Pour cela, elle compte des centaines de temples, de palais et de bassins. Angkor Wat, Bayon, Ta Prohm, Preah Khan et Banteay Srei sont les sites les plus importants et les plus visités du complexe.

 

Angkor Wat

Avec une longueur totale de 1 500 m et une largeur de 1 300m, Angkor Wat est le temple le plus sophistiqué du complexe et le plus grand monument religieux du monde entier. Edifié au 12e siècle par le roi Suryavarman II, cet endroit a été à l’origine un temple hindou et converti au culte bouddhiste vers le 14e siècle. Aujourd’hui, il est fréquenté par des moines bouddhistes.

Soigneusement décoré, cet endroit est un somptuaire religieux. C’est le temple le mieux conservé de Angkor. Chaque recoin du lieu est ainsi couvert par des sculptures représentant des dieux, des hommes et des animaux dont la plupart marquent l’histoire et la culture khmère. Les bordures et les moulures et les chapiteaux sont également ornés par des décorations florales. Pendant la levée ou le coucher du soleil, cette attraction est devenue une destination incontournable des visiteurs du site. A travers le reflet du soleil, l’image du bâtiment à cet instant rivalise avec l’œuvre d’une grande artiste.

 

Bayon

Bayon figure aussi parmi les attractions incontournables du site. Situé au cœur d’Angkor, au nord d’Angkor Wat, cet endroit est un temple bouddhiste très connu à travers ses grandes sculptures de visages de bouddha. Lors de votre passage, vous pourrez vous amuser à compter les 216 têtes de bouddha sculptées sur des piliers à quatre côtés. Aujourd’hui, le temple ne compte que 37 piliers visibles et debouts.

 

Ta Prohm

Localisé dans la partie est d’Angkor et envahi par la végétation, Ta Prohm est considéré comme un site naturel. On y trouve des arbres centenaires appelés « Tetrameles nudiflora » dont les racines sont littéralement entrelacées entre les pierres au-dessus des temples. Leurs grosses racines recouvrent le temple et essaient de dessiner une image mystique.

 

Preah Khan

Occupant une superficie de 56 ha, Preah Khan était le centre de diffusion de la culture khmère. Il était une université bouddhique d’Angkor dédié en l’honneur de la victoire de Jayavarman VII contre les Chams. Durant l’âge d’or de l’empire angkorien, il accueillait plus de 1 000 professeurs.

 

Banteay Srei

Récemment restauré, le petit temple de Banteay Srei est construit en 967 pour honorer la divinité Shiva. En contraste avec les autres temples, ce monument se démarque à travers ses sculptures en relief. Presque tous ses recoins sont entièrement décorés avec des dessins en relief. Pendant la visite de ce monument, il est aussi très important de bien observer les linteaux des portes qui portent des gravures encadrant des scènes de la mythologie brahmanique.

 

Comment s’y rendre

 

Avion

Siem Reap reste la plus proche ville du site d’Angkor qui dispose d’un aéroport international. Il est donc plus facile de rejoindre cette ville par avion.

 

Comment circuler ?

 

Compte tenu de la grandeur du site, il convient de prendre un moyen de transport pour explorer tranquillement ce grand complexe. Vous pourrez ainsi y prendre des tuk-tuk ou des moto-taxi. Ce sont les seuls véhicules motorisés autorisés pour circuler au sein du complexe.

 

Horaires et tarifs

 

Pour mieux visiter les temples et bien découvrir l’ensemble du parc, il est conseillé de prévoir à l’avance d’acheter un ticket. On y trouve trois catégories de pass dont un ticket de 72 dollars USD valable pour 7 jours, un ticket de 62 dollars USD valable pour 3 jours ou un ticket de 37 dollars USD pour 1 jour. Le ticket d’entrée sera vérifié sur chaque entrée des attractions d’Angkor. L’admission au site est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans.

A l’entrée, le site met à disposition des touristes étrangers des guides touristiques. Pour bénéficier les services des guides, il faut avancer 25 dollars USD pour une journée entière.

L’entrée principale pour Angkor est ouverte de 05h00 jusqu’à 18h00.

 

Que faire ?

 

  • Monter à bord des montgolfières ou des hélicoptères pour apprécier l’architecture et la quiétude de l’environnement aux environnants.
  • Explorer tout l’ensemble du domaine d’Angkor et découvrir l’histoire et la culture du bouddhisme khmer à travers les temples.