Visite des Temples d’Angkor

Située à 8 km des premiers temples, la charmante ville de Siem Reap est le « camp de base » de tous les voyageurs venus découvrir les trésors du Parc archéologique d’Angkor (Patrimoine mondial UNESCO).

Etendue sur un périmètre de quelques 400 km2 recouvert en partie de forêt et animé de quelques villages, cette incomparable vitrine d’art et d’architecture regroupe les admirables vestiges de la capitale de l’Empire khmer qui rayonna entre le 9ème et le 15ème siècles.

 

Comment accéder à Angkor ?

Nulle visite n’est possible si vous n’êtes pas muni d’un Angkor-Pass. Ce précieux sésame qui fait office de billet est disponible en 3 versions. Il est nominatif et comporte votre photo (prise directement au comptoir de vente).

Les Pass sont en vente exclusivement à “Angkor Enterprise", rue 60 (à côté de l'Angkor Panorama Museum).

La billetterie est ouverte tous les jours de 5h à 17h30. Les Pass délivrés après 17h sont valables à partir du lendemain.

 

  • L'Angkor Pass 1 jour coûte 37 $
  • L'Angkor Pass 3 jours coûte 62 $
  • L'Angkor Pass 7 jours coûte 72 $
  • L’accès aux sites est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans qui doivent être munis en permanence d’un passeport afin de prouver leur âge.

Sur chaque Pass vendu, 2 $ sont reversés à l'Hôpital pour enfants Kantha Bopha.

 

L’Angkor Pass vous procure l’entrée à tous les temples situé dans le parc archéologique (Angkor Thom, Bayon, Preah Khan, Angkor Wat, Ta Prohm…) mais également aux temples du complexe de Roluos (Preah Ko, Lo Lei, et Bakong) situés à environ 12 km au sud-est d’Angkor et aux temples de Banteay Srey et Banteay Samre, tous les deux situés au nord du Parc. En revanche, des droits d’entrée spécifiques sont demandés pour les sites beaucoup plus éloignés de Beng Mealea (5 $), Phnom Kulen (20 $), Koh Ker (10 $) et Preah Vihear (10 $).

Les Pass étant régulièrement contrôlés à l’entrée des principaux temples il faut toujours les garder sur soi.

Surtout ne perdez pas votre pass faute de quoi vous devrez en acheter un nouveau.

De même, une fois acheté, aucun pass n’est remboursé, peu importe la raison.

 

Horaires d’ouverture

Le Parc archéologique d’Angkor est ouvert tous les jours de 7h30 à 17h30.

Seuls quelques temples permettant d’assister au lever et/ou au coucher du soleil bénéficient d’horaires différents :

  • Angkor Wat : 5h00 – 17h30
  • Srah Sang : 5h00 – 17h30
  • Phnom Bakheng : 5h00 – 19h00
  • Pre Rup : 5h00 – 19h00

 

Comment s’y rendre et s’y déplacer ?

8 km séparent Siem Reap des premiers temples et il faut aussi compter parfois plusieurs kilomètres entre chacun d’eux. La marche relève donc de l’exploit et n’est carrément pas envisageable à moins d’être un marathonien en long séjour.

Pour effectuer vos visites facilement vous aurez le choix entre différents moyens de transport : voiture climatisée avec chauffeur, minibus, tuk-tuk, mototaxi et même vélo pour les plus courageux et endurants.

 

Par où commencer ?

Explorer intégralement tous les vestiges d'Angkor demande énormément de temps aussi nous nous sommes restreints à vous donner les clés pour découvrir les sites incontournables.

 

A moins d’être un puriste et de vouloir débuter par le tout premier temple érigé, nous vous conseillons, pour une superbe entrée en matière, de privilégier les merveilleux temples situés autour et à l'intérieur de l'enceinte d'Angkor Thom (à 7/8 km de Siem Reap), notamment Angkor Wat, souhaité par le roi Jayavarman VII et symbole de l'apogée de l'Empire khmer sous l'ère angkorienne ; Bayon et ses nombreuses tours aux visages gigantesques ; Ta Prohm célèbre pour ses arbres immenses aux racines tentaculaires ; Preah Khan et ses chaussées des géants. En programmant Pre Rup en fin d’après-midi, vous admirerez le coucher du soleil depuis les hauteurs du temple.

 

Consacrez-vous ensuite à des sites un peu plus éloignés comme le complexe de Roluos (12 km au sud-est) où vous admirerez entre autres le Bakong, premier temple-montagne construit sur le site d'Angkor au 9e siècle. En allant vers le nord, vous trouverez Bantea Srey (à 37 km), divine citadelle de grès rose célèbre pour le raffinement de ses bas-reliefs ou encore l’étonnant KbalSpean (à 50 km) et sa rivière sacrée dont le lit est tapissé d’étranges sculptures (les lingas). C’est vers l’est que vous devrez vous diriger pour découvrir le majestueux Beng Meala (à 60 km) dévoré par la nature.

 

Bien au delà encore se trouve d'autres joyaux à ne pas manquer. Ainsi à 90 km au nord du Parc archéologique d’Angkor vous attend Koh Ker et son temple-montagne à l’image d’une pyramide culminant à 30 mètres ; à 200 km dans la même direction, Preah Vihear (Patrimoine mondial UNESCO), sur son plateau rocheux frontalier de la Thaïlande, vous révèle toute la splendeur et l’ingéniosité de l’architecture khmère et vous offre en plus une vue à couper le souffle.

 

Quelques conseils

En partant tôt le matin, vous optimiserez votre temps, vous souffrirez moins de la chaleur et de plus vous jouirez d’une luminosité sensiblement plus belle. A l’heure du déjeuner, vous pourrez choisir de regagner votre hôtel pour vous restaurer ou vous rafraîchir dans la piscine s’il en a une. Toutefois, si vous décidez de rester dans l’enceinte d’Angkor vous n’aurez aucun mal à assouvir votre faim dans l’un des nombreux petits restaurants typiques à moins de préférer profiter d’une affluence moindre dans les temples pour mieux les apprécier.

 

Adoptez la bonne attitude

Angkor demeure pour beaucoup un lieu de culte, de prière et de méditation. C’est également un site sacré pour les Bouddhistes mais aussi un lieu de vie où plus de 130 000 personnes habitent dans différents villages établis depuis fort longtemps. Afin d’harmoniser respect de la population, sécurité publique et satisfaction du visiteur, un code de bonne conduite a été mis en place. Ces consignes, loin d’être contraignantes, relèvent plutôt du bon sens. Nous vous invitons à les suivre.

 

  • Une tenue décente est exigée sur les lieux sacrés. Genoux et épaules ne doivent pas être dénudés (pas de shorts, minijupes, minirobes, débardeurs…) Si vous n’avez rien de plus couvrant dans votre valise, repliez-vous sur le Système D en cachant vos épaules sous un foulard et en faisant disparaître vos genoux sous un paréo. Et si ces deux derniers accessoires vous font défaut, faites un tour au marché et achetez de jolis kramas (grands foulards traditionnels khmers).

 

  • Afin de préserver les monuments, il est interdit de toucher les bas reliefs et les sculptures, de s’asseoir et de s’appuyer sur des structures fragiles, de faire des graffitis, de déplacer des pièces archéologiques ou de les soustraire. Par ailleurs, chaussures à talons aiguille, trépieds et parapluies à bout contondant sont déconseillés.

 

  • Adoptez un comportement calme et respectueux d’autrui. Le tapage et l’indécence sur un site sacré sont considérés comme des offenses dans la culture cambodgienne.

 

  • Les bonzes en robe orange font toujours l’objet de belles photos. Toutefois, respectez-les car ce sont des personnes vénérées et demandez leur d’abord la permission de les photographier. Par ailleurs, les femmes ne doivent absolument pas les toucher ni même leurs vêtements.

 

  • Pour votre sécurité et pour la protection des vestiges, pliez-vous scrupuleusement aux indications des panneaux disposés sur les sites. Si certaines zones sont interdites d’accès c’est qu’il y a une bonne raison. Evitez donc de jouer les acrobates et faites attention où vous mettez les pieds.

 

  • N’achetez rien aux enfants, ne leur donnez pas non plus de friandises et d’argent. Cela peut vous paraître dur mais sachez que souvent ils sont retirés de l'école par leur famille afin de vendre des objets ou de mendier. Si vous souhaitez soutenir l’enfance, faites plutôt un don à une association caritative ou à une ONG reconnue localement.

 

  • Le Parc archéologique d’Angkor est un site propre et non fumeur (y compris à l’extérieur des temples). Tabac et détritus sont strictement interdits.

 

  • Sachez que le pillage et la destruction de quelque nature que ce soit, ainsi que la nudité (seins et organes génitaux) sont des crimes sévèrement punis par la loi.

 

Enfin, nous vous conseillons de privilégier des chaussures de marche confortables aux tongs et de vous équiper d’un chapeau/casquette/bob, de lunettes de soleil, d’une petite serviette pour vous éponger et surtout d’une bonne carte mémoire ou de réserve de pellicules pour faire le plein de souvenirs. Pensez bien sur à vous hydrater. La plupart des tuk tuk ont une glacière et un stock de petites bouteilles d’eau, sinon munissez-vous de boisson ou approvisionnez-vous auprès des marchands ambulants présents sur le site.

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81