Le Mebon oriental

Le temple du Mebon oriental est un édifice religieux hindouiste construit en 953 au sein de l'actuelle parc archéologique d'Angkor, alors capitale de l'empire khmer. Il a été édifié et finalisé sous le règne de Rajendravarman II qui voulait apporter des modifications à l'immense réservoir d'eau Yasodharatataka, ou baray oriental. Il y a construit en son centre une île artificielle pouvant accueillir ce temple dans le but rendre hommage aux ancêtres de la famille royale. Le Mebon oriental s'élève aujourd'hui au milieu d'un réservoir complètement vide car asséché par le temps.

 

Histoire

De style hindouiste, la religion dominante chez les Khmers au début de l'époque impériale, le Mebon oriental, bien qu'il ait été bâti en mémoire de la famille royale, est dédié à Shiva, membre de la Trimūrti hindoue. Il y est représenté chevauchant sa monture Nandi, le taureau sacré. Vous pourrez également y apercevoir un hommage au dieu Indra également sculpté sur sa monture : Airâvata, l'éléphant blanc à trois têtes, pure produit du mythique barattage de la mer de lait, tout comme Chandra, la lune dont Shiva se servit pour habiller sa chevelure.

Les bâtisseurs du Mebon oriental ont respecté un alignement stricte (voir photo de la carte) avec d'autres temples d'Angkor. Il forme par exemple un axe nord-sud avec le Pre Rup, le temple d'État sous le règne de Rajendravarman II qui se situe aujourd'hui, au sud, à l"orée de l'immense baray asséché. Mais aussi un axe est-ouest aligné avec le temple hindouiste Phimeanakas à 7km à l'ouest.

 

Visite du temple

La brique, la latérite, et le grès, sont, comme pour la plupart des temples angkoriens, les matériaux principaux qui forment le Mébon oriental. Une tour centrale, la plus grande, servant certainement de sanctuaire hindou, située au troisième et dernier niveau de la structure, est encadrée à chaque coin par quatre autres tours plus petites. L'entrée de ce sanctuaire central est gardée par deux statues de lions symétriques, qui, dans les croyances hindouistes, protègent les lieux face aux mauvais esprits.

Les deux murs d'enceinte du temple forment ces trois niveaux. Vous trouverez une statue monolithique d'éléphant sur le premier et le deuxième étage. Vous pourrez par ailleurs apprécier les gravures et le travail de finition sur les linteaux du temple. Vous pourrez également, du troisième et dernier étage, vous imaginer le Yasodharatataka lorsqu'il était encore rempli. Il existe d'ailleurs encore quatre petits pontons de pierre au pied du temple rappelant que l'accès se faisait par bateau.

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 9 70 19 62 81