Kep

Kep

 

Kep est une municipalité qui a également le statut de province. C’est aussi une station balnéaire, l’une des plus populaires et prestigieuses du Cambodge. Elle respire, à travers ses belles plages côtières et son rythme hors du temps, de la tranquillité et du renouveau. Amoureux de la nature, aventuriers ou adeptes de l’ambiance tropicale, faites un voyage à Kep et découvrez la beauté des paysages khmers !

 

Histoire

 

Autrefois appelée Kep-sur-mer, la ville de Kep fut fondée en 1908 durant le protectorat français. Les élites françaises et cambodgiennes avaient l’habitude d’y passer de longues vacances. En 1960, ils s’y réunirent pour la rénovation de la ville et la création d’une belle station balnéaire. Peu de temps après cela, dans le but de construire un terrain de golf, le prince Norodom Sihanouk décida de renouveler la station.

Sous le règne des Khmers Rouges, la ville a connu une époque difficile. De nombreuses maisons et villas coloniales françaises furent détruites et abandonnées.

 

Géographie

 

Kep se situe à 173 km au sud-ouest de Phnom Penh et à 25 km de Kampot, à quelques kilomètres de Ha Tien, un poste-frontière entre le Cambodge et le Vietnam. Sur plus de 336 km² de superficie, ses paysages naturels se composent principalement de plantations agricoles.

 

Aujourd’hui

 

L’économie de la ville se base en grande partie sur une production locale issue de la terre et de la mer. L’agriculture reste l’activité principale de ses habitants. La ville fait partie de la zone de production du poivre de Kampot. Elle dispose également d’une grande quantité de ressources marines. Les pêcheurs représentent un peu plus de 4% de sa population active. Outre les poissons, les calmars et les crevettes, les crabes bleus y sont très abondants. Pour les amateurs de ces produits, Kep apparaît comme un paradis.

Avec une densité moyenne de 119 habitants par km², la population de Kep est estimée, en 2009, à un peu plus de 40 000 habitants. Ces résidents à la réputation très sympathique et accueillante y mènent un mode vie simple et modeste.

Récemment, les dirigeants de la ville ont commencé à développer le secteur du tourisme. En 2015, plus de 80 hôtels et plusieurs bungalows s’y sont établis. Sous une ambiance tranquille et rustique, la ville vous laisse découvrir la culture khmère, apprécier la beauté de ses paysages et profiter des différentes activités touristiques, les plus célèbres de la région.

 

Les maisons coloniales

Détruites par les Khmers Rouges pendant la guerre civile, la majorité des maisons coloniales de Kep ne laisse aujourd’hui entrevoir que des ruines. Parmi ces ruines, on compte plus d’une centaine de vieilles maisons délabrées et abandonnées. Elles y sont comme les exemples de l’art architectural colonial et le témoin d'une période florissante de la ville.

 

La plage

Étendues jusqu’à plus de 100m de long, les plages de Kep sont essentiellement constituées de mangrove, de rochers noirs et de sable blanc très fin comme celui que l’on trouve à Sihanoukville. La plage principale se situe près de l’Île du Lapin (Koh Tonsay). Sous le ciel bleu de Kep, son sable doux, sa mer azur et le bruit des vagues qui battent le rivage séduisent facilement les voyageurs de passage. Avec une longue pente, la mer y est peu profonde. Elle est donc parfaite pour une balade à pied ou une baignade. Déserte pendant la semaine, la plage est bondée les week-ends. Les restaurants et les vendeurs de fruits de mer bordent la route derrière la plage. Après une balade à pied et une baignade, la dégustation de fruits de mer figure parmi les activités phares de l’endroit.

 

Parc National de Kep

Le parc national de Kep est l’une des plus célèbres attractions de la ville. Bien entretenu, le parc est très facile à visiter. Plusieurs panneaux y sont installés pour vous guider et vous indiquer les différents points d’attraction. Les touristes s’y rendent donc pour explorer le parc national et apprécier le coucher du soleil au-dessus d’une forêt luxuriante. Suivant un sentier de 8 km de longueur, ils y découvrent la biodiversité de la région.

 

Les crabes bleus

Kep est avant tout une ville de pêcheurs. Elle est trônée par la statue d’une femme qui attend le retour de son homme parti pêcher. Kep est ainsi connue pour ses fruits de mer, en particulier les crabes bleus. Le long de sa côte, une gigantesque statue de crabe bleu témoigne de cette réputation. Les crabes bleus frits accompagnés d’une sauce au poivre de Kampot est l’une des célèbres spécialités locales. Bordée par de nombreux restaurants de fruits de mer, le marché de la ville appelé Phsar Kdam est spécialement consacré aux crabes bleus. Vous pourrez y observer directement les cuisiniers en train de bouillir les crabes fraîchement sortis de l’eau. C’est un véritable privilège d’assister à ce spectacle culinaire et de goûter directement ces délicieux produits frais.

 

Koh Tonsay ou l’île du lapin

Également appelée « île du Lapin », Koh Tonsay est une petite île côtière de la région de Kep. Depuis la plage, vous pourrez faire la visite de l’île en faisant une excursion en bateau ou vous aventurer à pied dans les mangroves pour découvrir la biodiversité de l’île. À un prix très abordable, les bungalows sont les meilleurs endroits pour y admirer la belle vue sur la mer. Pour les amateurs d’exploration, ils pourront y trouver des grottes de calcaire dont certaines sont des sanctuaires sacrés.

 

Climat

 

La région de Kep bénéficie d’un climat tropical chaud et humide avec une saison sèche très courte. Pendant la mousson, les précipitations y sont très importantes. Les précipitations annuelles moyennes atteignent 2188mm. Avec une température minimale de 16 °C, elle enregistre une température moyenne de 27 °C.

 

Comment s’y rendre

 

Bus

Située à 25 km de Kampot, Kep est accessible par la route nationale n°3. En suivant cette route pavée, les bus relient les deux villes en 20 à 40 minutes.

De Phnom Penh, plusieurs réseaux de bus ou de minibus partent régulièrement pour Kep.

 

Taxi-moto

De Ha Tien au Vietnam, la ville de Kep est accessible par le moyen des taxis-motos.

 

Comment circuler

 

Tuk-tuk

La ville de Kep est desservie par un réseau de tuk-tuk. C’est le moyen de transport le plus courant pour y circuler.

 

Vélo

À Kep, il est aussi très pratique et très courant de louer les motocyclettes ou les vélos. Vous pourrez ainsi les trouver un peu partout dans la ville. Certaines agences de voyages vous en proposent pour visiter les campagnes.

 

Que faire ?

 

  • Visiter les maisons coloniales pour revivre l’histoire ancienne de la ville.
  • Se laisser envahir par une ambiance tropicale en se promenant sur la plage.
  • Goûter les célèbres crabes bleus.