Le temple de Lolei

L'édification du temple de Lolei par le roi Yasovarman Ier en 893 a marqué un tournant dans l'histoire de l'empire khmer, 91 ans après que Jayavarman II l'eut fondé en 802. Celui qui est réputé pour avoir lancé le passage à l'écriture khmère à partir du sanskrit, construisit le temple de Lolei au centre du baray, ou réservoir d'eau, d'Indratataka dans la capitale d'Hariharalaya, aujourd'hui Roluos. Celui-ci avait été creusé par son père Indravarman Ier en 889 juste avant sa mort, lui qui avait bâti à quelques encablures au sud les temples du Preah Ko et du Bakong une dizaine d'années auparavant. Yasovarman Ier dédia ce temple hindouiste à Shiva et sa famille puis, dans la foulée, déplaça la capitale de l'empire khmer, qu'il nomma Yasodharapura, un nom qu'elle gardera plusieurs siècles, sur l'emplacement de l'actuelle cité d'Angkor Thom. Il y construisit en premier lieu son temple d'État : le Phnom Bakheng.

Lolei fut donc** la transition entre deux capitales mythiques** de l'empire. La première, Hariharalaya, expressément voulu par le "Chakravartin", monarque universel, ou Roi des rois, Jayavarman II qui libéra, en 802, le peuple khmer du joug de l'île de Java et créa l'empire, et la deuxième, Angkor, appelée pendant longtemps Yasodharapura, la capitale la plus emblématique de cet empire qui aura duré plus de 6 siècles.

 

Visiter le temple aujourd'hui

L'Histoire retiendra que Lolei a été le premier temple khmer bâti au milieu d'un réservoir d'eau appelé baray. Cette représentation aurait été légion à cette époque pour identifier les temples concernés au légendaire Mont Meru, pilier de la religion hindouiste. Vous ne verrez aujourd'hui plus aucun litre d'eau dans ce réservoir millénaire. Il est en effet asséché depuis bien longtemps.

Vous pourrez donc vous rendre à pied jusqu'au temple. Ne vous affolez pas si vous voyez des structures métalliques autour des tours rougeâtres représentant le Lolei, ce dernier, l'un des plus vieux temples angkoriens, est souvent en rénovation afin qu'il soit maintenu debout. Yasovarman Ier édifia le Lolei en hommage à sa famille, la famille royale. Les quatre tours qui ont été construites représentent, pour les deux plus petites ses parents, et pour les deux plus grandes ses grands-parents. Les deux tours à l'avant représentent les hommes, et les femmes sont dépeintes à l'arrière. La pagode Wat Lolei, construite bien plus tard, se trouve à côté de ces quatre tours. Les linteaux décorent merveilleusement ces édifices. On peut notamment y voir des nagas ou le dieu hindouiste Indra chevauchant sa monture Airavata.

Un moment très agréable qui peut être ponctuer par une petite visite des villages limitrophes. Accompagné de votre guide vous pourrez discuter de ce que vous venez d'apprendre avec les habitants locaux.

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 9 70 19 62 81