Que faire dans l'épatante province du Mondulkiri ?

Que faire dans l'épatante province du Mondulkiri ?

30 sept. 2019

La province du Mondulkiri, perchée à 800 mètres d'altitude en moyenne et située au nord-est de la capitale Phnom Penh, rime avec échappée et beauté naturelle. Elle est un lieu idéal pour s'immerger totalement dans les légendaires paysages sud-est asiatiques, verdoyants, teintés de rizières à n'en plus compter, et offrant une multitude de jungles abritant chacune une faune et une flore locales et authentiques. Vous ressentirez un contraste évident avec des zones plus touristiques comme Siem Reap et Phnom Penh, et aurez l'occasion de rencontrer l'animal roi de la région : l'éléphant d'Asie.

Il vous faudra entre 6 et 7 heures de bus pour relier Phnom Penh, à la capitale de la province du Mondulkiri : Sen Monorom. Les routes s'altèrent tout au long du trajet pour passer du vacarme urbain à la tranquillité de l'arrière-pays khmer. Le goût des vacances au calme se fait sentir. Vous pouvez selon vos envies choisir d'effectuer des activités très diverses dans le Mondulkiri, bien que le dénominateur commun reste l'aspect naturel. Les rizières, l'immense jungle, les routes de terre battues qui contrastent avec la verdure, les cascades, les plantations de café, les éléphants d'Asie, la découverte de la vie quotidienne des minorités phnongs... Tout cet ensemble, par ailleurs non-exhaustif, donne un attrait indéniable au Mondulkiri, et participe à son authenticité, son originalité.

Les chutes d'eau de Bousra

L'une des plus belles attractions de la région est sûrement la visite des cascades de Bousra. Situées au nord-ouest de Sen Monorom, à la frontière avec le Vietnam, ces chutes d'eau sont étonnament sublimées lors de la saison des pluies. Leur puissance décuple tout en restant sécurisées, la fréquentation touristique est moindre en raison de la période, et leur fraîcheur peut satisfaire bon nombre qui peuvent se voir embêtés par l'humidité couplée à la chaleur des moussons. Cette hétérogénéité créé d'ailleurs un phénomène naturel très esthétique, l'eau se transforme en vapeur et devient une sorte de brume qui stagne au dessus des petits étangs et au milieu de la végétation.

  Que faire dans l'épatante province du Mondulkiri ?  

Les chutes de Bousra, comme de nombreuses autres dans le pays, se composent en étages, 3 au total. Les piscines naturelles formées par ces chutes d'eau aux premier et deuxième étages sont facilement accessibles. Ces deux cascades culminent respectivement à 12 et 25 mètres de hauteur, et nourrissent régulièrement les petits étangs qu'elles créent elles-même. Le troisième étage est plus difficile à atteindre, il se situe en amont à plusieurs centaines de mètres.

Rendre visite aux éléphants du Mondulkiri

L'autre grande activité à faire lors d'une visite dans le Mondulkiri est une rencontre avec les éléphants, ces animaux charismatiques et très émotifs. Quelques organisations de la région propose des tours avec les bêtes. Notre agence locale en a retenu deux : le Mondulkiri Project et l'Elephant Valley Project. Ces dernières ne permettent pas aux voyageurs de monter sur le dos des éléphants, une pratique devenue symbole d'un comportement à bannir en présence de ces animaux. Il n'y a pas que cela qui peut être interdit bien évidemment, il peut aussi y avoir le fait de faire peindre l'éléphant avec sa trompe ou de jouer au ballon avec lui, des gestes sympathiques et mignons au premiers abords, mais qui n'ont rien de naturels pour l'animal. Ces prises de position sont clairement dirigées contre les techniques de dressage, ou de torture des animaux, en vue de les faire travailler, ou de les exposer aux touristes.

  Que faire dans l'épatante province du Mondulkiri ?  

En plus de proposer des randonnées didactiques avec les éléphants, les quelques associations engagées de la province du Mondulkiri louent ces terres sanctuarisées pour les pachydermes à des minorités ethniques phnongs dans cette région et permettent de développer l'éducation sur place, avec notamment des offres d'emplois touristiques qui nécessitent une maîtrise de l'anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81