Wat Botum

Wat Botum

 

Surnommé la « pagode de la fleur de lotus », le Wat Botum est un temple bouddhiste qui se trouve dans la ville de Phnom Penh. Vous repèrerez facilement ce monument en allant en direction du parc de Wat Botum ou du Palais Royal. Ne passez pas au Cambodge sans avoir fait un tour au Wat Botum, l’un des monuments qui a marqué l’époque féodale du pays.

 

Histoire

 

Le Wat Botum fut établi en 1442, sous le règne du dernier roi de l’Empire Khmer, Ponhea Yat. Il compte parmi les plus importants et plus anciens wats de la ville de Phnom Penh. Son nom d’origine était « Khpop Ta Yang » ou aussi « Tayawng ». Vers 1860, le wat fut sous la direction de Dhammayuttika Nikaya. Il fut ensuite rebaptisé « Botum Wathei » par le moine Kanite Topodae d’après son ancien bassin au lotus. Le monument fut ensuite un endroit où plusieurs personnalités furent inhumées. De nombreuses consécrations de bhiksus furent également réalisées au temple. Dans les années 1970, la pagode a été fermée par les Khmers rouges, mais elle n'a pas été détruite. En 1979, la pagode fut rouverte et réutilisée par la secte Mohanikae. De nos jours, le wat est le siège du You Bo : l’association des écrivains khmers.

 

Visite du Wat Botum

 

Description

La structure actuelle de la pagode est le résultat de la reconstruction faite en 1937 par Bat Samdech Sisowat Monivong. Le Wat Botum est un grand complexe composé de plusieurs bâtiments, de petits temples, de stupas et d’une école. Le temple fut récemment reconstruit et repeint. L’ensemble du complexe, à lui seul, occupe une longueur d’environ 260 mètres.

 

Que voir au temple ?

Lors de votre visite du complexe, vous allez voir des moines partout, faisant une sieste, assis dans l’ombre ou faisant des travaux d’entretien.

Dès l'entrée, vous serez surpris par le grand stupa en forme de monstre tenant un poignard entre ses dents et est soutenu par deux nagas qui se trouve à gauche de la porte principale. Les nagas sont des créatures mythiques qui peuvent prendre la forme d’un serpent.

Devant le Vihara, ou le monastère, se trouve une plaque où sont inscrits les détails de l’histoire et de la construction du wat. Ne vous laissant pas indifférent, à l’arrière du Vihara se trouvent des statues de tigres et de lions de taille réelle, adoptant aussi des formes très réalistes.

Des scènes habituelles et familières de la vie de Bouddha pourront être vues à l’intérieur du monastère. Les peintures sont assez récentes et les couleurs sont nettes et claires. De belles illustrations de l’histoire d’Ou Li Rie, l’éléphant enragé s’inclinant devant Bouddha et celle de Cheng Cha, la prostituée qui dit avoir engendré un enfant avec Bouddha. On y trouve aussi d’autres scènes rares de Bouddha qui lévite avec quelques roches autour de lui, démontrant son pouvoir. Ou encore la scène où Bouddha dit à son disciple Mokalean de se battre contre un naga et de se transformer après en cette créature.

A côté de ces illustrations se trouve aussi la scène relatant l’histoire du prince Anaan qui renia sa fiancée pour devenir moine. Deux sandales dorées, symbolisant le Yasa, sont aussi peints près de cette illustration.

Il existe une petite pièce à l'extérieur du vihara où vous trouverez les cinq réincarnations de Bouddha en animaux: le coq, la tortue, le naga, le bœuf et le lion-chien. Deux tigres blancs et féroces gardent la pièce. On y trouve aussi un grand tableau d'Angkor Wat.

D’autres scènes relatant l’histoire de Jataka sont illustrées dans les autres bâtiments du monastère. On peut par exemple citer l’histoire de Mahasot, de Puritoat et de Promenart.

Sur l’autel du temple se trouve un bougeoir ressemblant à un joug de bœuf, un petit temple avec un trône orné et de nombreuses statuettes de bouddha.

 

Comment s’y rendre ?

 

Le Wat Botum se trouve sur la rue Oknha Suor Srun 7, de Sangkat Chaktomuk, à Khan Daun Penh. Plus précisément au sud du Palais Royal du Cambodge, et sur le côté ouest du parc Wat Botum. Vous pouvez rejoindre la pagode en louant un tuk-tuk, un taxi, ou tout simplement prendre un bus depuis le centre ville.

 

Horaires

 

• Le temple ouvre ses portes tous les jours.

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81