Nokor Bachey

Le temple hindouiste de Nokor Bachey est un site culturel, historique, et religieux de la région de Kampong Cham. Il se situe à 2 kilomètres au nord-ouest de la ville. Ce trésor architectural a été construit au milieu du XIIè siècle sous le règne de Suryavarman II, l'un des rois de l'Empire Khmer et le maître bâtisseur du plus célèbre édifice spirituel du pays, lui-même dédié au dieu Vishnu : Angkor Wat.

 

Des gardiens, des lions et des nagas

 

Des statues représentant les symboles de cette croyance sont exposées à l'entrée des quatre édifices formant le temple de Nokor Bachey. Les deux Dvarapalas, ou gardiens des portes, ont été façonnés à quelques centimètres de la chaussée. Ils vont toujours de pair, celui de gauche représentant la bienveillance, celui de droite son alter ego malveillant. Suivent ensuite, sur la même ligne, six statues de lions, trois de chaque côté, la symétrie étant primordiale. Cette position, adjacente au chemin, est caractéristique du XIIè siècle. Eux sont là pour garder les lieux contre les mauvais esprits. Derrière ces statues de pierre siègent huit serpents terrifiants à têtes multiples, les nagas. Ces derniers sont considérés dans la religion hindouiste comme les gardiens des trésors du monde.

 

Vishnu, le maître des lieux

 

Le site de Nokor Bachey a largement été endommagé au fil des siècles, mais les restes témoignent de façon significative de l'implication religieuse du roi Suryavarman II. Ce dernier vouait un culte au dieu hindou Vishnu, le protecteur, qui est membre de la triade divine, ou Trimurti, complétée par Brahma, le créateur, et Shiva, le destructeur. Tout ce qui a été construit sur ce site est en lien direct avec Vishnu, parfois appelé Preah Norey chez les Khmers.

 

L'histoire qui lie ce dieu aux nagas, présents à l'entrée des temples, est plutôt fascinante. Bien qu'étant gardiens des trésors du monde, ils demeurent des êtres détestés du plus fidèle acolyte de Vishnu : sa monture Garuda. Ce dernier, représenté par une tête, un bec, des ailes, et des serres d'aigle, le tout monté sur un corps d'homme, leur voue une rancune éternelle, eux qui sont également ses demi-frères. Ces vils ont emprisonné et maltraité sa mère en plein cœur des enfers avant qu'il ne la sauve miraculeusement.

 

Vishnu est lui représenté à deux reprises dans le temple de Nokor Bachey. Une statue l'incarne avec quatre bras, quatres mains, et une conque, cette sphère symbole de la terre, au-dessus de la tête. Celle-ci est sa représentation la plus commune, mais une autre, beaucoup plus originale, siège dans le quatrième et dernier édifice du temple. Ici on ne le voit pas avec quatre mais huit bras et mains entrelacés.

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81