Temple de Bayon

Bayon

 

Bayon est un temple-montagne consacré à la religion bouddhisme mahayana. Situé à l’intersection des routes nord-sud et est-ouest, ce temple est la structure centrale de l’ancienne ville fortifiée d’Angkor Thom. Avec ses sculptures envoûtantes, il figure parmi les plus beaux et les plus mystérieux sites d’Angkor et de l’Asie. La nomination du temple signifie même « la montagne magique ». Pour les touristes, qui viennent dans cette partie du Cambodge, ceci est une destination incontournable. Il leur permet de découvrir et d’apprécier une ambiance ancestrale pleine de magie.

 

Histoire

 

Bayon fut construit vers le début du 13e siècle. Dernier temple-montagne édifié par le roi Jayavarman VII, il était, à l’apogée de son règne, un temple d’Etat.

À l’époque du roi Jayavarman VIII (1243-1295), vers 1350, le temple fut converti à l’hindouisme, la religion officielle des Khmers à cette période. Plusieurs images du Bouddha furent détruites et transformées en images hindoues et différentes structures furent créées pour rendre hommage aux divinités de ce culte.

Dans les années 40, le temple fut restauré par l’équipe de l’EFEO. Suivant la méthode d’anastylose, cette équipe rétablit les tours du visage de bouddha et dégagea le sanctuaire central.

Avec le site d’Angkor, Bayon a été inscrit, en 1992, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans le but de recueillir plus d’informations concernant le site, des archéologues ont y effectué des fouilles en 1933. À 14 m en-dessous de la fosse sous le sanctuaire principal, ils ont retrouvé les restes d’une grande statue de pierre de 3,60 m de hauteur. Appelée Mucalinda, cette statue de bouddha, assise sur le corps lové du naga, est considérée comme la représentation du roi Jayavarman VII.

 

Visiter le temple Bayon

 

Sur une superficie de 22 500 m², le temple de Bayon affiche une disposition simple et modeste. Il s’agit, en effet, d’une pyramide à 3 niveaux qui abrite à l’intérieur des enceintes, des galeries, des tours et un sanctuaire central.

Idéalement construit sous le style architectural des temples-montagnes angkoriens, Bayon reflète le Mont Meru, le centre cosmique et symbolique de l’univers hindou. En contraste avec les autres temples khmers qui sont, d’habitude, entourés d’un fossé et de murs concentriques, Bayon dispose d’une architecture à la fois simple et complexe. Sa structure est comme un labyrinthe de galeries et de passages.

Le temple Bayon dispose de trois enceintes. Sur 160 m de long et 140m de large, la troisième section compte plusieurs galeries avec 4 pavillons. Pour la deuxième enceinte, elle abrite sur 80 m de long et 70 m de large, des galeries d’angle et des galeries intérieures. A la différence de la troisième section, les galeries que l’on trouve ici sont étroites, circulaires et plutôt sombres. Quant à la dernière enceinte, elle se démarque à travers le sanctuaire central qui se trône au milieu.

La tour centrale du Bayon est une architecture pyramidale de 42m de hauteur. Surmontée par des tours au visage de bouddha, elle est entourée par huit chapelles rayonnantes sous la forme de croix. A l’inverse des sanctuaires hindous qui sont rectangulaires, celui-ci est circulaire. Selon l’organisation de prière, la religion bouddhiste exige que les pèlerins tournent autour du sanctuaire central d’où l’origine de son style architectural. Sur les quatre côtés de la tour, on trouve quatre vestibules dont celui qui situe à l’ouest est dédié à Vishnu, au nord à Shiva et au sud au Bouddha.

 

La valeur patrimoniale des sculptures sur le temple

 

Le temple Bayon marque l’apogée de l’art bouddhique mahayana. Sa décoration exceptionnelle est un véritable trésor culturel pour les peuples khmers. En effet, le temple est très célèbre à travers ses tours aux visages de bouddhas. Majestueuses, mystiques et envoûtantes, ces sculptures sont omniprésentes sur le site. On les retrouve à l’intérieur des enceintes, au-dessus des tours ou des galeries et sur les portes d’entrée.

A l’origine, Bayon comptait 54 tours de pierre qui affichaient sur les quatre façades des gigantesques visages du Bouddha. Les tours portent au total plus de 200 sculptures avec des sourires énigmatiques et des regards mystérieux tournant vers les quatre directions cardinales.

Aujourd’hui, on ne trouve que 37 tours dont la plus haute culmine à plus de 20m de hauteur. Entre ces sculptures exceptionnelles, les touristes auront tout de suite l’impression d’être traqués et observés.

Les visages sur les tours suscitent beaucoup de supposition. Les archéologues affirmaient qu’elles sont inspirées du visage de Lokeshvara et de Bodhisattva Avalokiteshvara ou de Brahma. Ces divinités bouddhistes sont connues pour leur bienveillance projetée vers l’extérieur aux quatre points cardinaux. D’autres spécialistes pensaient qu’elles sont la représentation du roi Jayavarman VII. Quoiqu’il en soit, ces constructions reflètent l’omniprésence des divinités religieuses à l’intérieur de la cité ancestrale d’Angkor.

En outre les sculptures bouddhiques, les bas-reliefs que l’on trouve à Bayon évoquent également la culture khmère. La majorité des informations concernant ce site sont presque toutes recueillies à travers ces œuvres d’art. Les dessins racontent la vie quotidienne et le passé des peuples angkoriens. Lors de votre passage, vous pourrez y admirer les sculptures du marché, des éléphants de combat de l’armée khmère, des batailles navales entre les Khmers et les Chams ainsi que des danseuses appelées apsaras.

Pour cela, le temple vous laisse apprécier sur la troisième enceinte un tableau extraordinaire de bas-reliefs. Sur 1 200 m de longueur, les façades des galeries révèlent environ 11 000 sculptures. À cet endroit, plusieurs gravures dépeignent les batailles, les événements historiques et culturels qui ont marqué les heures de gloire du règne du roi Jayavarman VII. Certaines sculptures y évoquent également la vie quotidienne des peuples khmers. A travers la galerie interne à l’intérieur de la deuxième enceinte, les sculptures mettent en évidence des scènes religieuses et mythologiques.

 

Comment s’y rendre

 

À l’intérieur du vaste parc d’Angkor, il est agréable et facile de circuler en tuk-tuk. Depuis le temple Angkor Thom, plusieurs routes mènent directement à Bayon.

 

Horaires et tarifs

 

Le temple est ouvert tous les jours de 07h30 jusqu’à 17H30. Pour les visites, le temple est accessible avec le même forfait que les autres temples majeurs : 37$ USD pour 1 jour ; 62$ pour 3 jours et 72$ pour 7 jours.