La colline de Phnom Sambok

Le site naturel et historique de Phnom Sambok, situé à une dizaine de kilomètres au nord de Kratié, est une étape ludique, idéale en revenant par exemple d'une observation des dauphins de l'Irrawaddy sur le Mékong. Le site de Phnom Sambok, qui compte une colline en son centre, a été aménagé lors de l'époque du Sangkum (1953-1970) pour y développer le tourisme local.

 

Une diversité écologique

La route à emprunter pour rejoindre Phnom Sambok depuis Kratié est des plus agréable. Construite au bord du Mékong, elle traverse une campagne riche en végétation et ponctuée de quelques paillotes traditionnelles montées sur pilotis. Le caractère sauvage du lieu est sans conteste. Dès lors que vous déviez votre route en direction du pied de la colline, le chemin devient terreux et la végétation s'intensifie. Les fleurs et diverses plantes affluent par ailleurs sur les différents flancs du mont qui, lui, cache au nord et au sud deux étangs.

 

Un sommet pourvu d'intérêt

Au pied de la colline de Phnom Sambok, consécutif au sentier en terre, se trouve un charmant escalier en béton, rectiligne et plutôt long, décoré sur ses flancs par deux longs nagas vert clair. Sur votre droite s'étendent debout, l'une après l'autre, une bonne cinquantaine de statues de moins bouddhistes qui dévalent la pente déviant leur route pour descendre jusqu'au delà même du pied de l'escalier. En haut de ce dernier, et vous l'apercevez très vite, a été bâtie une imposante statue bouddhiste, en adéquation parfaite avec l'alignement de l'escalier, la symétrie entre les nagas est respectée. Elle marque l'entrée de la pagode de Phnom Sambok, premier point d'intérêt du sommet.

Après avoir visité le temple n'hésitez pas à vous balader dans les recoins du sommet pour admirer la vue sur les campagnes environnantes de Kratié. Vous aurez également un panorama sur le Mékong. Cela peut représenter un lieu idéal si vous aviez prévu de pique-niquer, ou de contempler le coucher du soleil plein ouest par exemple.

 

Légende dorée

Une histoire cambodgienne raconte qu'une mine se trouvait à quelques encablures du pied de la colline de Phnom Sambok. Les habitants du coin avaient été sommés d'inspecter cette fosse et y auraient trouvé une grande quantité d'or. Les locaux appelèrent alors cette zone "kanleng sambo meas" ce qui signifie "lieu riche en or". Plus tard le terme dévia sur "phnom sambo meas" : "montagne riche en or", puis "Phnom sambo" pour "montagne riche". La déformation du temps transforma finalement la dénomination en "Phnom Sambok" signifiant "montagne aux nids d'oiseaux". Et pour cause cette colline boisée est fréquentée régulièrement par de nombreuses espèces volatiles. Vous entendrez sûrement pulluler les chants d'oiseaux lors de votre ascension de l'escalier.

5 photos

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 9 70 19 62 81