Sur les traces du poivre de Kampot

Sur les traces du poivre de Kampot

16 oct. 2018

Même si vous n’êtes encore jamais allé au Cambodge, le poivre de Kampot vous est sûrement arrivé jusqu’aux oreilles ou du moins jusqu’aux papilles. Il est considéré comme l’un des meilleurs poivres au monde ! C'est un poivre qui provient de la liane tropicale, Piper Negrum. Il tient son nom de la province du Sud du Cambodge où il est cultivé. Kampot. En bus, comptez trois heures pour y aller depuis Phnom Penh.

Qu’est-ce qui le rend si spécial ?

Le poivre de Kampot représente la fierté culinaire du Cambodge. Son poivre noir fait partie de la famille des poivres dits "d'origine", les plus réputés du monde. Cette épice est le tout premier produit agricole cambodgien à avoir bénéficié d'une IGP (Indication Géographique Protégée), label qui protège ce poivre depuis 2010 et enregistré à l’échelle européenne depuis 2016. Le poivre noir de Kampot est d'ailleurs le seul au monde à pouvoir se targuer d'un tel indicatif.

Tout comme les grands vins français, la région bénéficie d’un terroir unique, d’un savoir-faire et d’une connaissance ancestrale de la culture transmise de génération en génération. Aujourd’hui, il s’exporte dans le monde entier et se retrouve sur les tables des plus grands chefs français à l’image d’Olivier Roellinger.

Pour déguster un plat à base de poivre de Kampot, sublimé par le jeune chef Olivier Guillon, dirigez-vous vers le restaurant gastronomique La Pergola at The Plantation, street 184 à Phnom Penh. Ne passez pas non plus à côté du marché aux crabes de Kep, la ville voisine, où vous pourrez déguster les crustacés locaux agrémentés du fameux poivre.

Sur les traces du poivre de Kampot
Plat typique khmer accompagné du poivre noir de Kampot

Le poivre de Kampot fait de la résistance !

La culture du poivre de Kampot remonte au 13e siècle suite à la vague d’immigration chinoise. Mais ce n’est qu’au 19ème siècle qu'il prend de l’ampleur. En effet, après que le sultan indonésien a donné l’ordre de brûler les poivrières indonésiennes pour ne pas laisser ce trésor gustatif à la merci des colons néerlandais, la région de Kampot devient le lieu de production privilégié pour le poivre.

Sur les traces du poivre de Kampot
Des grains de poivre allant du noir au vert en passant par le rouge le jaune et l'orange

Par la suite, son développement est sollicité essentiellement par le Protectorat français, c’est d’ailleurs la principale culture d'exportation coloniale avec 8 000 tonnes par an.

La qualité du poivre ne cesse de s’améliorer jusqu’à l’arrivée des khmers rouges en 1975 qui remplacent la culture du poivre par celle du riz. Au cours de ces années sombres, le poivre de Kampot a failli disparaître mais certains résistants ont conservé les enseignements transmis par leurs parents ce qui a permis après 1979 un retour à la terre des familles de planteurs !

Sur les traces du poivre de Kampot
Des agriculteurs qui s'occupent de la récolte du poivre dans la région de Kampot

Un poivre en pleine effervescence

Aujourd’hui le poivre de Kampot est en pleine effervescence et a de beaux jours devant lui grâce notamment à des entreprises comme La Plantation et Farmlink, qui œuvrent au quotidien pour la revalorisation de ce patrimoine culinaire et garantissent aux producteurs un revenu équitable afin de faire perdurer la culture ancestrale du poivre dans la région.

Sur les traces du poivre de Kampot
Le poivre est trié manuellement après la récolte

De passage dans les environs, nous vous invitons à vous rendre à La ferme de Sothy ou à La Plantation, à environ une demi-heure de Kampot. Nathalie et Guy, les propriétaires, seront ravis de vous accueillir dans leur domaine. Ils y proposent une visite gratuite avec dégustation des différents poivres en français (ne manquez pas leur bœuf loc-lac et leur glace chocolat/poivre.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Lor Lon Chainey
22 avril 2019
Bonjour Est ce que c'est possible visiter votre ferme ce mardi le 23 avril . Et nous seront 3 personnes. Merci et bonne journée.
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81