Les célèbres pamplemousses de l'île de Koh Trong

Les célèbres pamplemousses de l'île de Koh Trong

05 déc. 2019

Le pamplemousse d'Asie du Sud-Est, ou pomélo, détonne par sa couleur verte, sa texture croquante, et son goût particulièrement sucré. L'île de Koh Trong, qui est située sur le Mékong au niveau de Kratié, regorge de ces agrumes qui ont même reçu une Indication Géographique Protégée au mois de juin 2018. De quoi booster encore plus l'attractivité de cette petite île, et la tentation des voyageurs souhaitant goûter le mets.

Pour rejoindre l'île bucolique de Koh Trong, il suffit de monter sur une embarcation depuis Kratié. Une fois pied à terre, vous découvrez une campagne au charme frémissant. 330 familles peuplent l'île et ses deux villages. La route principale, longue de 9km, vous fait visiter ces maisons coquettes, pour la plupart pourvues d'un joli jardin. Vous ne manquerez pas à chaque fois, pour chaque parcelle de terrain, d'apercevoir de sublimes pamplemoussiers. Et pas n'importe lesquels, ceux qui offrent les célèbres pomélos de Koh Trong, reconnus mondialement par une Indication Géographique Protégée. L'agrume est le troisième mets cambodgien à recevoir cette distinction après le poivre de Kampot et le sucre de palme de Kampong Speu.

Un prix qui fait débat

L'île et les alentours de la commune de Koh Trong regorgent de ces pamplemoussiers, plus de 13.000 pour être exact, répartis sur 35 hectares. Si vous y passez, vous n'aurez aucun mal à goûter les pomélos directement sur l'arbre fruitier. Les habitants, très accueillants au demeurant, ouvrent facilement leur portes aux voyageurs. Rendus célèbres dans les années 1960, les agrumes sont récoltés deux fois par an aux mois d'octobre-novembre, et de mars-avril.

  Les célèbres pamplemousses de l'île de Koh Trong   

La distinction a renforcé l'idée des producteurs d'agrandir encore leur production, pour un fruit qui n'est pas endémique à cette région car cultivé aussi à Kampong Cham, ou plus loin à Battambang. Après des ventes maximisées, principalement du côté des touristes, dans la région grâce à la médiatisation de l'agrume, ce dernier peine aujourd'hui à surfer sur la vague de l'IGP. À Phnom Penh par exemple, les étals des marchés préfèrent vendre les pamplemousses de Battambang, non certifiés, car ils coûtent seulement 2,5$/u, un dollar de moins que ceux de Koh Trong.

  Les célèbres pamplemousses de l'île de Koh Trong  

L'association des producteurs de pamplemousses de Koh Trong n'a évidemment pas dit son dernier mot. Pour eux, si les ventes n'ont pas encore explosées à travers le Cambodge, c'est que la promotion de la qualité et de l'histoire de ce fruit n'est connue nulle part au pays. Ils veulent donc aujourd'hui travailler sur le marketing et la communication pour donner envie aux Khmers de se ruer sur ces agrumes reconnus internationalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 9 70 19 62 81