L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

14 sept. 2018

Le drapeau, appelé tung cheat (pavillon cambodgien) en khmer, est un symbole fort d’une nation, il est lié à l’histoire et à la politique de son pays. L'histoire du Cambodge est marquée par des coups d'Etat, des invasions et des occupations qui ont non seulement provoqué des changements de régime, mais ont aussi donné l'impulsion à de nombreuses transformations du drapeau. Depuis 1863, il y a eu plus de neuf drapeaux nationaux différents, y compris des périodes où plus d'un drapeau cambodgien était utilisé en même temps !

Le pré-protectorat

En 1863, suite aux événements passés tels que la conquête du Siam par l'ouest et du Viêtnam par l'est, la « nation » khmère est fragilisée. Le protectorat français, à la demande du roi Norodom, confère une distinction politique au Cambodge.

Le drapeau pré-protectorat est plutôt décrit comme un fanion, un petit drapeau utilisé généralement comme emblème et signe de ralliement. C’est un style de drapeau vraiment unique et rarement utilisé par d'autres pays au cours des derniers siècles.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

Le protectorat français du Cambodge

Le Cambodge est devenu un protectorat français en 1867, bien que le drapeau utilisé à cette époque ait été inauguré en 1863.

Le bleu, le blanc et le rouge sont trois couleurs communes à de nombreux pays d'Asie de l'Est et du Sud-est. Ils sont aussi les couleurs du drapeau français, il n'est donc pas surprenant qu'ils aient été utilisés durant le protectorat.

En effet, le rouge et le bleu sont les couleurs traditionnelles de l'Empire khmer du 9ème siècle. La couleur bleue du drapeau entoure le tout et symbolise la royauté du Cambodge, la couleur rouge du centre représente la nation tandis que le blanc est réservé à la religion, principalement le bouddhisme.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

L’occupation japonaise

Durant la Seconde Guerre mondiale, de mars à octobre 1945, le Cambodge intègre la sphère de co-prospérité de la Grande Asie orientale, gérée et occupé par le Japon jusqu'à sa reddition, laissant place à un nouveau drapeau.

Ce drapeau reste encore aujourd’hui un mystère, il n'était semblable ni au drapeau national, ni au drapeau de guerre de l'armée japonaise. Les occupations japonaises dans d'autres pays asiatiques utilisaient généralement le drapeau national du Japon.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

Le royaume du Cambodge

Bien que le drapeau ait été utilisé pour la première fois en 1948, l'indépendance officielle du Cambodge en tant que Royaume du Cambodge a eu lieu en 1953 lorsque le roi Norodom Sihanouk est devenu à la fois roi, Premier ministre et chef d’État. On voit alors apparaître pour la première fois le drapeau actuel du pays !

Le drapeau du Cambodge est le seul drapeau national à arborer un bâtiment réel dans sa conception. La représentation d'Angkor Wat est soulignée d'un contour noir. Le bouddhisme était un thème majeur sous le règne de Sihanouk, à la fois en tant que roi et en tant que politicien après son abdication en 1955. Le temple d'Angkor Wat est considéré comme un symbole de fierté nationale, culturelle et religieuse. Il s’agit du plus grand trésor architectural et archéologique du pays !

"Dans un monde sans pitié", a dit Unhanouk à un journaliste du New York Times, "la survie d'un pays aussi petit que le Cambodge dépend de votre dieu et de mon Bouddha."

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

La République khmère

Le souverain du pays, le roi Norodom Sihanouk, a été renversé en mars 1970 par le général Lon Nol, nommé Premier ministre par Sihanouk en 1966.

En contraste avec Sihanouk, le régime de Lon Nol a facilité la politique étrangère américaine en Asie du Sud-Est, élaborée par Nixon et Kissinger. Tout au long de la guerre au Viêtnam, l'armée américaine a bombardé les provinces de l'Est du Cambodge durant huit ans. Il a également amené de nombreux paysans dans les bras du mouvement de guérilla Khmer Rouge de Pol Pot basé dans l'arrière-pays.

Angkor Wat a désormais des contours rouges semblables au drapeau français de protectorat. Selon la constitution, les trois étoiles représentaient trois éléments: la nation, la république et le bouddhisme. Elle fait également référence aux trois branches du gouvernement (législatif, exécutif et judiciaire) et aux trois joyaux du bouddhisme (Bouddha, Dharma et Sangha.)

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

Le Kampuchea démocratique

Après des mois de combats, les Khmers rouges s'emparent de Phnom Penh en avril 1975 et évacuent de force la capitale. Des millions de personnes sont alors déplacées, disparues et tuées décimant ainsi plus de 20% de la population.

Le drapeau utilisé était assez semblable au drapeau vietnamien. Au lieu d'une étoile jaune à cinq pointes sur un fond rouge, il y a une représentation à trois branches d'Angkor Wat sans aucune bordure ou contour. La conception élémentaire du drapeau reflète une philosophie politique qui prêche la simplicité et réduit la créativité.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

La République populaire du Kampuchea

En janvier 1979, Heng Samrin et Hun Sen envahissent le Cambodge avec des troupes vietnamiennes afin de chasser les Khmers rouges du pouvoir. Lorsque la République populaire du Kampuchea a été déclarée, le pays était dévasté : la classe instruite, la nourriture et les soins médicaux étaient inexistants tandis que le niveau d'infrastructure était très faible.

Le drapeau de la République populaire du Kampuchea a conservé un dessein similaire à celui du Kampuchea démocratique, à l'exception notable des tours d'Angkor Wat, qui ont été modifiées de trois à cinq.

Ce drapeau avait d'abord été utilisé par la résistance anti-française khmère Issarak («Free Khmer») après la Seconde Guerre mondiale jusqu'à l'indépendance officielle du Cambodge en 1953. Il était ensuite utilisé par le groupe vietnamien, le Kampuchean United : front pour le salut national. Il considérait la lutte contre les Khmers rouges comme celle menée contre la France impériale.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

L’État du Cambodge

En 1989, l'administration de Hun Sen a rebaptisé le pays, État du Cambodge, probablement afin de tourner la page et ainsi de s’éloigner des connotations négatives que le mot Kampuchea pouvait évoquer.

Le nouveau drapeau a réincorporé la conception complexe d'Angkor Wat, soulignée en noir une fois de plus, mais en maintenant les cinq tours représentant diverses industries au Cambodge: des soldats, des commerçants, des ouvriers, des paysans et des intellectuels.

Le pays est resté dans un état de guerre civile avec d’un côté des bastions de Khmers rouges regroupés autour de la frontière thaïlandaise et de l’autre le nouveau gouvernement de l'Etat du Cambodge. Cela a duré jusqu'à la signature des Accords de paix de Paris en 1991.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

L’Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge (APRONUC)

L'APRONUC marque la première fois que les Nations Unies ont pris en charge l'administration d'un État membre souverain. Le personnel diplomatique, dirigé par Sergio de Mello, a parcouru le territoire khmer rouge pour négocier son désarmement, qui a finalement échoué. A la suite des élections de 1993, une coalition entre le Parti royaliste FUNCINPEC, dirigé par le prince Norodom Ranariddh, et le Parti du peuple cambodgien, dirigé par Hun Sen, est mise en place.

Le drapeau de l'APRONUC a été décoré selon la coutume des Nations Unies: un fond bleu et l'espace géographique du Cambodge en blanc avec le mot "Kampuchea" épelé en khmer.

Ce fût la première mesure prise au Cambodge pour parvenir à la résolution d'un conflit de plusieurs décennies. Cependant, l'arrivée d'institutions internationales a laissé le Cambodge fortement dépendant de l'aide étrangère.

 

L’histoire du Cambodge à travers son drapeau

 

Le pays a été rebaptisé le Royaume du Cambodge après le départ de l'ONU, et le drapeau est revenu à celui utilisé pendant la dernière période du Royaume du Cambodge. Le peuple cambodgien et le drapeau du Cambodge ont connu des années d'instabilité et de bouleversement. La persévérance représentée par le bleu sur leur drapeau les a vus survivre aux années difficiles et sortir libres de ces années dévastatrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81