Monument de l'amitié Cambodge-Vietnam

Le monument de l’amitié Cambodge-Vietnam

 

Le monument de l’amitié Cambodge-Vietnam est une statuaire qui commémore l’ancienne alliance entre ces deux pays. Situé sur le boulevard Sothearos, à proximité du palais royal, ce site d’attraction se trouve dans le district de Daun Penh. A cet emplacement, il apparaît comme une icône captivante et mémorable de la ville de Phnom Penh, la capitale du Cambodge.

 

Histoire

 

Pour commémorer la victoire vietnamienne contre le régime des Khmers rouges, le monument de l’amitié Cambodge-Vietnam fut construit vers la fin des années 70 par le régime communiste cambodgien. Après la guerre entre Cambodge et Vietnam et après avoir repoussé la tyrannie des Khmers rouges, ce régime communiste a pris le pouvoir.

Selon l’histoire, l’alliance entre ces deux pays commença au début des années 1600. A cette époque, un roi khmer appelé Jayjetta II prit pour femme une princesse vietnamienne. Pour protéger son royaume et pour repousser le royaume Siamois, ce roi demanda le soutien des Vietnamiens.

L’histoire de ce monument est marquée par des conflits politiques entre les peuples et les autorités. Lors d’une manifestation postélectorale le 30 août 1998, plusieurs personnes montèrent sur les statues et incendièrent le monument. Il fut également attaqué en 29 juillet 2007. Des personnes mal attentionnées ont ainsi fait exploser, à la base du monument, une bombe.

Aujourd’hui encore, cette belle amitié demeure intacte. A l’occasion du 38e anniversaire du renversement du régime Khmer rouge de Pol Pot en 2016, le Front de la Patrie du Vietnam a versé à Kampong Chhnang une aide financière de 350 000 dollars pour restaurer le monument.

 

Découvrir le monument de l’amitié Cambodge-Vietnam

 

Comme son nom l’indique, ce monument est un véritable témoin de la relation étroite entre le Cambodge et Vietnam. Son architecture qui mélange le style architectural de deux pays reste sa principale valeur mémoriale.

Au-dessus, la colonne est ainsi trônée sur les quatre côtés par quatre toitures dorées et superposées. Avec le petit dôme doré sur le sommet, cette partie supérieure du monument marque le style architectural de Cambodge. Elle reflète également celui des pays communistes.

Juste au pied de la colonne, on trouve des statues dont deux soldats qui gardent sur les deux côtés une femme et un bébé. L’image reflète les héros vietnamiens qui protègent les civils cambodgiens. Ces statues héroïques socialistes incarnent ainsi l’amitié entre les deux pays. Selon les avis des spécialistes, ces styles de figures dépeignent aussi le « réalisme soviétique des années 1930. »

Cette construction a été aménagée à l’intérieur du parc populaire de Hun Sen qui se trouve au milieu de la ville. Il respire ainsi une écologie naturelle très calme. Autour du monument, vous pourrez même profiter d’un grand bassin d’eau entouré par de nombreux drapeaux. De ce fait, ce site devient un havre de paix pour faire une pause et s’échapper au rythme contre la montre de la grande capitale cambodgienne.

 

Comment s’y rendre

 

Comme le site se situe au milieu de la ville de Phnom Penh, il est très facile de s’y rendre. La ville est ainsi desservie par de nombreux moyens de transports publics dont les tuk-tuk et les motos taxi.

Monument
4 photos

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81