Le Trashtag Challenge se fait sentir au Cambodge

Le Trashtag Challenge se fait sentir au Cambodge

19 mars 2019

Après le Ice Bucket Challenge : se renverser un seau d’eau glacée sur la tête, ou encore le Bird Box Challenge en référence au film Netflix : se bander les yeux lors des tâches du quotidien, un autre défi des réseaux sociaux mérite, cette fois, une attention toute particulière : le #Trashtag Challenge (de hashtag, mot-dièse sur internet, et trash, ordures.) Ce dernier s’est invité sur les posts Facebook au Cambodge.

L’écologie est un sujet phare de la société d’aujourd’hui. Le ramassage des déchets en fait partie. Au Cambodge, celui-ci est encore trop approximatif. D’après lepetitjournal Cambodge, 36% des communautés pauvres de Phnom Penh n’ont par exemple pas accès à la collecte des déchets. Les éboueurs n’y garent pas le camion. Des montagnes d’ordures s’amassent donc dans certaines rues de la capitale.

Pousse sur le premier domino

Les Cambodgiens, un peuple hyper-connecté sur les réseaux sociaux, viennent d’apercevoir une lueur d’espoir sur Facebook. Les jeunes, principalement, se sont lancés dans le #Trashtag Challenge, un défi qui consiste à se prendre en photo dans un lieu infesté d’ordure, le nettoyer intégralement, et immortaliser une seconde fois l’endroit, propre et rempli cette fois-ci de sacs poubelle pleins.

  Le Trashtag Challenge se fait sentir au Cambodge  

Au Cambodge, les militants ont commencé par s’attaquer au canal de Boeung Trabek à Phnom Penh. Ironie du sort, celui-ci, nauséabond au possible, renouvelle son lot d’ordure tous les jours. Comme si le bras de ce canal ne pouvait jamais se rallier à la main divine de la pureté.

Quelques posts sur les réseaux sociaux ont pointé le bout de leur nez après la première vague de déchets grattée dans le canal de Boeung Trabek. Ce mouvement pourrait se démocratiser et pousser chaque citoyen à faire un geste, aussi infime soit-il, photographié, publié et partagé à maintes reprises sur leur Facebook respectif. Citoyens voire même influenceurs politique, qui sait.

  Le Trashtag Challenge se fait sentir au Cambodge  

Thibault Bourru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Charlin
28 mars 2019
Je reviens du Cambodge bravo pour votre initiative u
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81