Le football au Cambodge : mythe ou réalité ?

Le football au Cambodge : mythe ou réalité ?

22 juin 2018

Face à la Chine, la Corée du Sud et au Japon, les pays qui dominent le football asiatique, le Cambodge a quant à lui vécu cinq échecs successifs dès la première phase des préliminaires asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Il n’empêche que les cambodgiens restent très attachés au football, Il n'est d'ailleurs pas rare de croiser dans les rues, de jeunes cambodgiens vêtus d'un maillot de foot aux couleurs de leur équipe favorite. D’où provient cet engouement pour le football cambodgien et jusqu’où peut-il conduire l’équipe du Cambodge ?

Un engouement national

L'équipe de football du Cambodge à sa propre histoire. Créée en 1933, elle a rejoint la FIFA en 1953 et ce n’est qu’en 1972 où elle finit 4ème à la coupe d'Asie des nations de football, meilleure position que le Cambodge a atteint ! Des légendes telles que Pen Phat, contribuant à la victoire 2-0 contre la Malaisie lors des Asian Games en 1970 ou encore Hok Socheta, élu meilleur joueur d'Asie du sud-est en 1997, ont activement participé à la promotion du football au Cambodge.

Après une décennie de défaites, l’arrivée de l’entraineur Sud-Coréen, Lee Tae-Ho, a marqué la renaissance du football en s’appuyant sur la promotion de jeunes joueurs et un changement tactique propulsant ainsi la carrière de Chan Vattanaka, 1er joueur à s’être exporté !

En 2015, la victoire contre Macao, permet au Cambodge d'être sélectionné pour les matchs éliminatoires de la Coupe du monde 2018, c’est une première historique ! L'engouement pour le football explose, les stades débordent et le binational devient un modèle pour la jeunesse.

A chaque match national, la folie se diffuse depuis le stade et ses 50 000 supporters ainsi que dans tout le Cambodge à travers ses nombreux fans !

Le football au Cambodge : mythe ou réalité ?

Un football encore fragilisé

Même si l’enthousiasme anime les matchs de l’équipe nationale, les supporters des clubs ne se comptent que par centaine. Sur les 12 équipes présentes au sein de la ligue, seulement cinquante joueurs auraient le niveau pour jouer à échelle nationale. Le faible engouement des supporters et des investisseurs privés impactent directement le développement des joueurs, des infrastructures et par conséquent l’équipe nationale !

De plus, encore aujourd’hui, trop peu de joueurs acceptent de jouer en dehors du Cambodge par exemple en Thaïlande, où les championnats sont intenses. De véritables stars dans leur pays, ils n’ont alors pas envie de partir loin, là où personne ne les connait et encore moins sans leur famille, au détriment de leur carrière professionnelle.

Le football au Cambodge : mythe ou réalité ?

L’espoir du football Cambodgien

Jusqu’en 2014, les salaires des joueurs professionnels cambodgiens ne dépassaient pas les 100 dollars par mois.  Suite au développement des infrastructures et de l’engouement national,  les salaires ont commencé à augmenter pour atteindre en moyenne, 500 euros, soit 4 fois plus que le salaire minimum ! Shane Booysen, le joueur le mieux payé du royaume, peut désormais faire vivre sa famille grâce à sa passion. Il compte bien montrer le chemin à de nombreux enfants qui rêvent de devenir joueur professionnel !

Thierry Chantha Bin, footballeur Franco-Khmer, n’a pas hésité une seule seconde à s’exiler dans son pays d’origine en 2012. Il a rapidement était repéré par le club Phnom Penh Crown et a su construire sa carrière en Asie pour aujourd’hui briller au Terengganu FA, club malaisien vainqueur à plusieurs reprises de la coupe de Malaisie, et jouer au côté de l’équipe nationale cambodgienne ! Au Cambodge, il est devenu une star à la David Beckham, modèle dans des pubs pour sous-vêtements, égérie d'une marque d'eau, de cidre ou encore d'une campagne contre le sida.

« Ici, je fais ce que j'aime le plus au monde : je peux vivre ma passion, sourit Thierry. J'ai une chance unique de jouer à un niveau international. J'encourage tous les joueurs qui galèrent en France à venir découvrir l'Asie. C'est une période très excitante, car ici, tout est à construire. ».

Avec l’établissement des équipes U13, U16 et de solides joueurs qui sont fiers de promouvoir le foot au Cambodge et à l’extérieur des frontières, il est certain que le football cambodgien a de beaux jours devant lui ! Objectif de l’équipe nationale : nous faire rêver lors de la prochaine Southeast Asian Games en 2023 qui se tiendra pour la première fois à Phnom Penh… Affaire à suivre !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81