Aller cueillir les oranges, vertes, de Pursat

Aller cueillir les oranges, vertes, de Pursat

04 déc. 2019

Aujourd'hui dépassée par la province de Battambang en terme de production d'oranges vertes, la province de Pursat reste, historiquement, le berceau de la culture et de la récolte de ces fameux fruits très appréciés des Cambodgiens et des voyageurs. Située à 200 kilomètres au nord et à 5 heures de route de Phnom Penh, la ville de Pursat est prisée des touristes locaux et internationaux qui veulent venir goûter ces agrumes directement sur leur lieu de cueillette.

De nombreux villages, à l'orée des Cardamomes, situés à quelques kilomètres à l'ouest de Pursat, disposent encore aujourd'hui de nombreuses fermes et champs d'orangers. Cette culture a été importé dans cette région pour la première fois au Cambodge lors du Protectorat français qui a duré 90 ans entre 1863 et 1953. La réputation de l'orange verte de Pursat est restée dans l'imaginaire commun. L'agrume y est recherché pour son goût sucré et acidulé. Il a l'avantage de pousser tout au long de l'année malgré un pic lors de la saison des pluies. Les branches des orangers subissent d'ailleurs souvent le poids trop important des nombreux agrumes qui poussent à cette période de l'année.

La possibilité de les cueillir directement

Les paysages de la province de Pursat, contrastés par les plus hautes montagnes du pays et, en aval, les vastes étendues d'orangers et autres rizières verdoyantes, apportent un côté pittoresque et buccolique à cette découverte. La nouvelle route nationale 55 traverse les forêts et montagnes des Cardamomes depuis Pursat jusqu'à la frontière thaïlandaise.

  Aller cueillir les oranges, vertes, de Pursat  

Il est de ce fait aisé de se balader au milieu des vergers et de s'arrêter dans les différentes fermes pour en apprendre plus sur cette culture. Le cadre exceptionnel vient en plus renforcer l'envie de venir goûter ces oranges à la source. Car celles-ci peuvent bien sûr être trouvées dans les marchés des grandes villes cambodgiennes comme à Siem Reap ou à Phnom Penh, mais leur saveur n'égale en rien celle des fruits récoltés à même l'oranger.

Les vergers de ces arbres fruitiers atteindraient 3000 hectares dans la simple province de Pursat, les fermes y sont d'ailleurs largement accessibles. Les fermiers accueillent chaleureusement les voyageurs et proposent régulièrement d'aller cueillir des oranges vertes mûres sur l'arbre pour en déceler le meilleur gustativement. Ces agriculteurs sont également enclins à vendre leur production, un panier d'une quarantaine d'oranges coûtant aux alentours de 6 dollars américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81