La Corée du Sud accorde 7 millions de dollars supplémentaires pour restaurer des temples khmers

La Corée du Sud accorde 7 millions de dollars supplémentaires pour restaurer des temples khmers

20 déc. 2018
Les temples de Preah Pithou et de Lean Chul Damrei (la terrasse des éléphants) à Siem Reap sont au cœur de cette entente. L'accord de subvention a été signé par par le Dr Sum Map, directeur général de l'Autorité nationale APSARA et Jeong Yun Gil, directeur du bureau de l'Agence coréenne pour la coopération internationale au Cambodge (KOICA), lors de la 25e Session plénière du Comité International de Coordination (CIC) d'Angkor, le 6 décembre dernier. Après une première phase d'assistance coréenne entre 2013 et aujourd'hui, une seconde prend le pas. Selon l'AKP, 7 millions de dollars vont être à nouveau débloqués par la Corée du Sud, cinq années durant, jusqu'en 2023, pour la rénovation et la conservation des temples Preah Pithou, et Lean Chul Damrei dans la province de Siem Reap.
La Corée du Sud accorde 7 millions de dollars supplémentaires pour restaurer des temples khmers
La façade de la terrasse des éléphants

Un laboratoire dédié

Même si tous les détails de cette opération n'ont pas encore été rendus public, la KOICA a déclaré vouloir poursuivre le travail accompli lors des cinq dernières années en fournissant de nombreux équipements et en renforçant la qualité des experts qui travaillent à la conservation de ces temples présentant un risque majeur de détérioration. Ceci passera par la formation de Cambodgiens, sur place et sur invitation en Corée, par les équipes de spécialistes sud-coréens.
La Corée du Sud accorde 7 millions de dollars supplémentaires pour restaurer des temples khmers
Inauguration du laboratoire APSARA consacré à la préservation de Preah Pithou, en 2017
Quatre millions de dollars avaient déjà été investis pour la première phase d'assistance sud-coréenne. Un quart a été consacré à la mise en place d'un laboratoire dédié à la préservation du temple de Preah Pithou. « Il dispose d'un équipement spécialisé qui nous permet d'analyser les roches et d'effectuer des relevés architecturaux », avait précisé l'année dernière Tan Sophal, directeur adjoint du département de conservation des monuments d'Apsara, avant d'ajouter que le personnel du laboratoire est formé de ces spécialistes venus de Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81