L'ONG BirdLife Cambodia donne son résultat 2018 sur la protection des oiseaux du Cambodge

L'ONG BirdLife Cambodia donne son résultat 2018 sur la protection des oiseaux du Cambodge

10 janv. 2019
En mai 2016, l'association BirdLife Cambodia a obtenu du gouvernement khmer la sanctuarisation de la zone de Siem Pang et de sa forêt limitrophe appelée Siem Pang Kang Lech. L'objectif est de rendre ces lieux intangibles et d'y insérer des espèces animales en voie d'extinction pour assurer leur survie. L'ONG a publié, le 1er janvier, son bilan de l'année 2018 dans ces deux zones sauves. Ces deux sanctuaires situés près de la frontière laotienne dans la province de Stung Treng sont nécessaires à la sauvegarde d'espèces animales et végétales locales ou en danger d'extinction. Ils sont caractérisés par des mesures qui leur assurent garantie et protection. La présence humaine est donc indissociable à ce processus. L'ONG BirdLife Cambodia y travaille depuis deux ans et demi maintenant. « La forêt occidentale de Siem Pang est l'une des zones forestières naturelles les plus importantes au monde pour la conservation de la biodiversité et en particulier des espèces sauvages menacées », assure Sophea Chea, membre de BirdLife Cambodia sur la page Facebook de l'association. Ils mettent à l'abri, sur place, des volatiles en danger d'extinction tels que l'ibis à épaulettes blanches, l'ibis géant, le vautour à tête rousse, le vautour à bec grêle et le vautour à croupion blanc.
L'ONG BirdLife Cambodia donne son résultat 2018 sur la protection des oiseaux du Cambodge
Un nid d'ibis géants de la zone de Siem Pang. ©Facebook BirdLife Cambodia

Une biodiversité renouvelée

L'ONG a récemment dressé le bilan de l'année écoulée dans les deux sanctuaires de Siem Pang. Leurs équipes ont découvert émerveillées une présence, dans 12 des 16 nids d'ibis géants, de 17 poussins.. Les chercheurs ont déniché neuf nids de vautours à bec grêle et deux de vautours à tête rousse. Ils ont également pu recenser, le 15 octobre dernier, 320 individus d'ibis à épaulettes blanches. Ces résultats démontrent l'intérêt de telles zones protégées dans un pays où le braconnage est encore d'usage.
L'ONG BirdLife Cambodia donne son résultat 2018 sur la protection des oiseaux du Cambodge
Un vautour à tête rousse de la zone de Siem Pang. ©Facebook BirdLife Cambodia
Thibault Bourru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cyrille de "Seripheap". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 81