Steung Treng

Un matin vous vous réveillez à Stung Treng ? Quelle chance ! Autrefois comparée aux 4 000 îles, avant bien sûr que le tourisme s’y installe et emporte une partie de son authenticité, Stung Treng, est une province idéale pour laisser place à la flânerie. Cet endroit encore peu connu et préservé du tourisme de masse, vous réserve des merveilles naturelles, de beaux paysages, une richesse culturelle et des activités intenses pour les plus aventuriers !

 

La ville de Steung Treng

 

Pour visiter cette région, il est préférable de s’arrêter dans la ville du même nom que sa province. La plupart des lignes de bus au Cambodge passent par Steung Treng, c’est une pause rêvée avant de rejoindre Ratanakiri ou directement le Laos. En bus de nuit, comptez 8 heures depuis Phnom Penh.

 

La petite ville de Stung Treng est située proche du Mékong, le long de la rivière Sekong, amenant de la fraîcheur et de la tranquillité. L’endroit idéal pour s’y balader, participer à une séance d’aérobic et admirer le coucher de soleil.

 

À proximité du centre se trouvent un marché authentique et de nombreuses pagodes bouddhistes, des moines y étudient et y vivent. N’hésitez pas à les saluer, généralement très sympathiques, ils feront un plaisir d’échanger avec vous en anglais !

 

Ne ratons pas la visite de Mekong Blue. Créée en 2003, cette organisation à but non lucratif vise à lutter contre la pauvreté et à promouvoir l’artisanat cambodgien. Au plus haut de leur activité, jusqu'à 70 femmes étaient employées pour la production de foulards, étoles, coussins et sacs à main uniques et de grande qualité, tous fabriqués à la main à partir de fibres de soie naturelles. Elles ont remporté le label d'excellence pour les foulards en 2004 et en 2005, lauréats du prix UNESCO ! Malheureusement, faute de dons, l'association est en déclin avec seulement une poignée d'employées. Ils ont néanmoins maintenu l'école primaire et pour les plus grands des cours d'informatique et d'anglais.

 

Reposons-nous au Centre de formation aux métiers du Tourisme. Le Tonlé, créé en 2007 par Tourism For Help, forme des adolescents cambodgiens défavorisés au commerce de l'écotourisme. On y propose un hébergement entre 6 et 8$ et des repas préparés par les étudiants dans le cadre de leur formation professionnelle. Les bénéfices servent à financer le programme de formation et les projets locaux.

 

À la découverte du Mékong !

 

Après avoir visité la ville, il est temps de se laisser surprendre. Partons explorer le nord du Mékong en bateau ou en moto jusqu'à Preah Rumkel, considéré comme l'un des joyaux du nord. C’est un lieu fantastique envahi par la faune et la flore. Vous pourriez passer des heures à admirer la végétation, les montagnes et les cascades inoubliables de Sopheak Mitt.

 

Selon vos envies, partons à la rencontre de la communauté indigène de O'Svay, baladons-nous en kayak le long des forêts inondées, observons les dauphins de l'Irrawaddy ou encore les oiseaux qui vivent par milliers dans les marécages « Ramsar », label international qui valorise les réserves naturelles exceptionnelles et uniques reflétant la diversité de la faune.

 

Pour séjourner sur une île déserte, prenons un bateau jusqu’aux îles du Mékong qui apparaissent tout le long de la rivière. Nous pouvons facilement y camper et passer la nuit, seuls, sur une île inhabitée.

 

Afin de profiter au maximum de ce périple en bateau, nous vous conseillons de découvrir cette partie sauvage du Cambodge de mai à novembre. Pendant la saison sèche, le voyage peut devenir un véritable parcours du combattant. Du fait du niveau de l’eau et des arbres qui poussent au milieu de la rivière, il est difficile de se frayer un chemin dans ce labyrinthe naturel sans endommager les hélices du bateau.

 

L’aventure ne fait que commencer, faites vos bagages direction le parc national de Virachey dans le Ratanakiri, ou le majestueux temple de Preah Vihear, isolé près de la frontière thaïlandaise.