Sen Monorom

Sen Monorom

 

La ville de Sen Monorom est la capitale de la province de Mondulkiri, la plus grande province du Cambodge. Bien qu’elle ne soit pas touristique, cette ville présente un intérêt particulier concernant les ressources naturelles. Elle possède des forêts luxuriantes, des champs d’herbe roulante, des tribus de collines, des cascades et des chemins de terre sinueux. Les amoureux de la nature pourront y profiter d’une véritable aventure.

 

Géographie

 

Sen Monorom se situe dans la partie nord-est du Cambodge à 370 km de Phnom Penh. Elle se trouve ainsi à proximité de la frontière vietnamienne.

 

Sen Monorom aujourd’hui

 

Sous un charme rustique, Sen Monorom dispose d’une rue principale, qui est bordée par des restaurants, des magasins ou des remarquables lacs. La plupart des bâtiments qui s’y trouvent sont presque tous des maisons en bois. Ils sont donc construits sous une architecture ancienne représentant l’ancien style cambodgien.

Sen Monorom figure parmi les régions les moins peuplées du Cambodge. Sa densité est seulement de 4 hab/km². En 2009, sa population était estimée à 7500 habitants. Beaucoup de groupes ethniques, particulièrement les Bunong, vivent dans cette partie du Cambodge. Les Bunong occupent la région depuis plus de 2000 ans. Ce sont des peuples indigènes très sympathiques et très amicaux.

La région de Sen Monorom est une destination parfaite pour goûter la cuisine khmère comme le bœuf Lok Lak. On y trouve beaucoup de bons restaurants khmers. Certains restaurants de la ville essayent aussi de maîtriser la gastronomie européenne. A votre arrivée, ils vous présentent en premier les cartes de menu en anglais.

Les zones aux alentours de cette ville sont très riches en biodiversité. Elles sont réputées pour leurs forêts épaisses, leurs collines vallonnées et leurs cascades pittoresques. Au milieu de la ville, on trouve deux lacs. Elle est souvent surnommée « la Suisse du Cambodge ». Tout cela constitue un véritable foyer et sanctuaire pour une faune très diversifiée. Plus de 70% des éléphants qui vivent en captivité au Cambodge se trouvent dans la région de Mondulkiri. C’est pourquoi, pour la protection de ces géants de la forêt, plusieurs ONG internationales opèrent dans la région.

L’activité touristique la plus courante dans cette région est la visite spécialisée dans le trekking au cœur de la jungle. A dos d’éléphant ou à pied, cette activité vous permet de découvrir les villages d’ethnie minoritaire, la vallée de l’éléphant et la biodiversité de Mondolkiri.

 

Les villages Bunong

Accompagnés par le chef du village, un représentant du village ou un guide de voyage, les touristes sont toujours les bienvenus parmi ces peuples autochtones. Lors de votre passage, vous pourrez y rester un jour ou deux et connaître les traditions, le mode de vie et la culture des peuples Bunong.

Notez cependant que ces minorités sont désormais habillées comme vous et moi !

 

Les cascades de Bousra

Situées seulement à 30 km au nord-est de la ville, les cascades de Bousra y sont impressionnantes. Ce sont, en effet, deux magnifiques chutes d’eau exceptionnellement taillées par la nature dont la première se jette à plus de 30m de hauteur et la seconde se précipite à plus de 40 m de hauteur. Pendant la période la plus chaude de la région, ces cascades qui s’y coulent toute l’année sont devenues les sanctuaires des amoureux de la baignade.

 

Elephant Valley Project

L’ « Elephant Valley Project » est une zone de forêt protégée abritant des éléphants sauvages. Le site est soutenu par un organisme de bienfaisance local appelé ELIE. Cet organisme contribue ainsi à la prise en charge des éléphants lors de leur réadaptation à leur habitat naturel. Sur plus de 16 000 hectares de superficie, plus de 250 éléphants sauvages se promènent et vivent librement. Lors de votre passage, vous pourrez devenir pour quelques heures un bénévole et participer à la prise en charge des éléphants.

 

Climat

 

Selon la classification de Köppen-Geiger, Sen Monorom connaît un climat de savane avec un hiver sec. Plus importante en été, la précipitation y est de 2587.6 mm. Située à 800m d’altitude, la ville de Sen Monorom dispose d’un vent plus frais que celui de Phnom Penh. Elle enregistre ainsi une température moyenne de 22.9° C.

 

Comment s’y rendre ?

 

Minibus

Le minibus est le moyen de transport le plus connu et le plus fréquent pour rejoindre la ville de Sem Monorom. De nombreuses compagnies de transport assurent la liaison entre cette capitale de Mondulkiri et les autres grandes villes cambodgiennes comme Phnom Penh, Siem Reap, Kratié et Banlung. Depuis les pays voisins du Cambodge comme le Vietnam et le Laos, il convient également de prendre ces transports collectifs.  

Voiture de location

Certaines villes cambodgiennes comme Siem Reap et Phnom Penh développent un réseau de voitures de location. Avec ces moyens de transport, il est donc possible depuis ces grandes capitales de rejoindre Sen Monorom. En général, les locataires ont à leur disposition un chauffeur qui leur sert également de guide.

 

Comment circuler ?

 

Vélo

Il est plus plaisant d’explorer le centre-ville de Sen Monorom et ses environs à vélo ou à moto. Depuis le centre-ville, vous pourrez louer un scooter ou réserver un taxi moto pour une journée de visite.

 

Que faire ?

 

  • Rester un jour ou deux chez les minorités Bunong et découvrir la culture des indigènes cambodgiens.
  • Admirer les cascades de Bousra, les plus hautes chutes d’eau du Cambodge
  • S’aventurer au cœur de la jungle de Mondulkiri pour rencontrer les éléphants sauvages.