Preah Vihear

Temple Preah Vihear

 

Perché au sommet de la falaise abrupte de Pey Tadi dans la chaîne de montagnes de Dangrek, Preah Vihear embrasse la frontière naturelle entre Cambodge et la Thaïlande. Il s’agit d’un temple hindou qui se trouve dans la province du Preah Vihear dans la partie nord du Cambodge, soit à environ 135 km au nord-est d’Angkor Wat à Siem Reap et à 95 km de Si Saket, une ville thaïlandaise. C’est l’un des monuments religieux les plus étonnants au Cambodge

  .

Histoire

 

Construit vers le 11e siècle sous le règne de Yasovarman I, le temple Preah Vihear était autrefois appelé Sri Sikharisvara qui signifie « Glorious Lord of the Montain ». Le temple était dédicacé à un dieu hindou, Shiva. Pendant plus de 800 ans, il a été utilisé par les anciens rois d’Angkor.

 

Après le déclin de l’hindouisme dans la région, le temple est devenu un monument bouddhiste, d’où la présence de certaines décorations bouddhistes. Encore aujourd’hui, cet endroit est souvent visité par des moines bouddhistes.

 

En raison de son emplacement, le temple Preah Vihear se trouve, depuis le 19e siècle et le 20e siècle, au cœur du conflit entre le Cambodge et la Thaïlande. En 1904, les deux pays ont contracté un traité accordant au Cambodge le droit d’occuper le temple. Cependant, le gouvernement thaïlandais a brigué le traité et s’est emparé du lieu. Suite à ça, les peuples cambodgiens y ont organisé, en 1959, une manifestation populaire. Pour résoudre le problème, la Cour Internationale de Justice de La Haye a statué, en 1960, et a confirmé l’appartenance définitive du temps au Cambodge.

 

Le temple Preah Vihear fut classé, en juillet 2008, patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le site a officiellement ouvert ses portes au public fin 2015.

 

Visiter le temple Preah Vihear

 

Sur un vaste territoire de 4.6 km², le temple Preah Vihear est un grand complexe qui regroupe une série de sanctuaires. On y compte exactement cinq gopuras et un sanctuaire principal. Chaque structure est reliée entre à l’autre par un système de routes de 800 m de longueur allant du nord au sud.

 

Le temple Preah Vihear possède une architecture remarquable, très différente du style classique khmer. Considéré comme un véritable trésor architectural pour le peuple cambodgien, le temple est devenu l’une des ruines les plus conservées au Cambodge. Ses constructions encore debout demeurent donc intactes et ses sculptures et gravures sont bien exposées. C’est un complexe majestueux construit sur un long axe nord-sud, une disposition inhabituelle par rapport aux temples montagnes d’Angkor qui sont souvent face à l’est et s’organisent sur un plan rectangulaire.

 

Les gopuras

 

Le temple Preah Vihear compte plus de cinq gopuras successifs. A la différence des autres structures de ce genre, les gopuras de ce site sont reliés par une longue route et surmontés d’une plateforme à étages. Chaque gopura dispose ainsi d’un petit escalier. Certains de ces gopuras ont de toitures en pierre alors que d’autres n’ont que des toitures en bois dont la plupart sont en ruine. Bien qu’elle soit en pierre, la toiture du gopura numéro cinq est également effondrée.

 

Gopura 1 et 2

 

Pour les randonneurs, l’aventure commence au premier gopura. Après 162 marches en pierre très raides, ils arriveront à un petit escalier décoré d’une sculpture de naga et un pavillon solitaire marqué par un drapeau cambodgien. Après cela, ils pourront continuer vers le deuxième gopura qui se trouve au bas d’une pente douce de 500 m de long. Depuis, un autre petit pavillon et un grand boray qui signifie citerne d’eau les attendent majestueusement.

 

Gopura 3

 

Le troisième gopura est la porte d’entrée principale pour rejoindre la première cour du temple. A cet endroit, les visiteurs pourront admirer des reliques plus modernes marquant la présence de l’armée thaïlandaise. Ils y trouveront des armes comme un pistolet d’artillerie rouillé et quelques bunkers.

 

Gopura 4 et 5

 

Parmi toutes ces portes, le gopura 4 reste le plus incontournable. Cette porte mène directement à la deuxième cour du temple. De l’autre côté de la cour, vous pourrez apercevoir le gopura 5. Conçu dans un style architectural Koh Ker, ce dernier gopura est aujourd’hui en ruine. Toutefois, demeurent quelques traces de la peinture rouge avec laquelle il était autrefois décoré.

 

Au pied de la chaîne de montagnes Dangrek et sur le chemin menant jusqu’au temple et au pied de la colline, vous pourrez observer des cabanes de style à la fois thaïlandais et cambodgien. Parmi ces cabanes, on compte quelques magasins qui vendent des t-shirts et des cartes postales mais aussi des stands de boissons et de plats typiques de la région. Cela est une bonne occasion pour faire connaissance avec les peuples de la région.

 

Longtemps sous l’administration thaïlandaise, le temple garde encore les restes de la présence de l’armée thaïlandaise sur le lieu. Le site est couvert de bunkers militaires ou d’échafaudages. Ces différents points témoignent de l’histoire conflictuelle entre les deux pays depuis plus d’un siècle.

 

Paysage naturel

 

Le temple Preah Vihear trône à plus de 547 m d’altitude, au sommet d’une falaise de la chaine de montagnes de Dangrek. Il domine les plaines de la région. Ses ruines épousent parfaitement les paysages naturels qui l’entourent. Le gopura final qui se trouve au bord de la falaise reste le meilleur endroit du temple pour admirer la beauté de ces paysages naturels. Il offre ainsi une superbe vue de la chaîne de montagnes qui sépare Thaïlande, Laos et Cambodge.

 

Comment s’y rendre

 

Pour rejoindre le site de Preah Vihear, il est plus pratique de se rendre à Sra’em, à seulement 40km au sud du site. C’est la ville cambodgienne la plus proche. Dans cette ville, des bus de Phnom Penh via Kompong Thom y circulent tous les jours. Là-bas, vous pourrez prendre une mototaxi qui vous conduira au temple. Le tarif pour le trajet est de 15 dollars USD. En général, il n’y a pas de transports en communs pour y aller, c’est pourquoi la mototaxi reste la seule option pour s’y rendre.

 

Horaires et tarif

 

Les frais d’entrée de ce temple s’élèvent à 12 dollars USD.