Battambang

Battambang

 

Battambang est la deuxième ville du Cambodge. Il s’agit d’une petite ville qui respire une atmosphère provinciale. C’est la capitale de la province de Battambang. Elle propose à ses visiteurs une ambiance tranquille pour découvrir la beauté ensorcelante de ses paysages, le mode de vie rural des Cambodgiens et la valeur culturelle khmère. Hors des sentiers battus, elle offre également la possibilité de compléter la visite avec des activités originales.

 

Histoire

 

Le mot khmer Battambang est littéralement la traduction de l’expression « perdre le bâton ». Cela se réfère à une légende locale racontant celle d’un géant appelé Ta Dambong. La légende raconte que le géant a perdu son bâton lorsqu’il voulait combattre un ennemi. A l’entrée de la ville, on trouve jusqu’à aujourd’hui une grande statue érigée en l’honneur de ce personnage.

Avant la Seconde Guerre mondiale, entre 1795 jusqu’en 1907, Battambang fut, à plusieurs reprises, dominée par le royaume du Siam, devenu aujourd’hui la Thaïlande.

L’histoire de la ville a été particulièrement touchée par la guerre civile avec les Khmers rouges de Pol Pot. Entre 1979 jusqu’en 1990, juste après la chute du régime Khmer Rouge, elle fut aux premières loges de la guerre civile. On y assistait à un génocide et à la destruction de la plupart des usines de la région.

En 2016, elle a été nommée par l’UNESCO ville du patrimoine mondial grâce à ses anciens bâtiments coloniaux, khmers, thaïlandais et à ses nombreuses pagodes anciennes ainsi qu’à ses temples.

 

Géographie

 

Battambang se trouve à 293 km de Phnom Penh et à 171 km de Siem Reap, soit dans la partie nord-ouest du Cambodge. Elle se situe près de Sangker, une rivière qui coule à travers la province et qui se jette dans le Tonlé Sap. Étendue sur 293 km² de superficie, la ville est traversée par deux canaux d’irrigation tirée de la rivière Sangker.

 

Aujourd’hui

 

Depuis plus de 500 ans, Battambang est le principal centre commercial de la province. Elle occupe une place très importante pour l’économie du Cambodge. Avec un caractère familial, l’économie de la ville se base sur la production et la commercialisation de bois, de bambou, de pierres précieuses et sur la culture de riz. Elle est le grenier à riz du Cambodge. Les régions alentours sont entourées par des rizières.

Battambang conserve un important patrimoine architectural. Elle abrite une architecture traditionnelle cambodgienne du style khmer et une architecture coloniale de style français ou thaïlandais. Très anciennes, ces maisons coloniales longent l’avenue 1, 2 et 3 au bord de la rivière Sangker. Elles y témoignent de l’histoire du pays sous le protectorat de la France ou de l’Indochine. Les boulangeries et les cafés français y demeurent comme les plus prestigieux et les plus connus. A pied ou en empruntant un tuk-tuk, il est plus intéressant de prendre le temps de flâner à travers ses architectures bien conservées pour découvrir le charme de la ville.

En 2007, la population de Battambang compte à environ 250 000 habitants. Elle se caractérise par le mélange de l’ethnie thaïe, laotienne, chinoise et khmère.

Fermée pour les trains depuis 2009, la voie ferrée de Battambang est aujourd’hui utilisée pour le train bambou. Il s’agit d’un wagon en bambou surmonté de rouages métallique. Pour les Cambodgiens, ce moyen de transport sert pour transporter des passagers ou des produits locaux. Récemment, cela est devenu une attraction touristique. Se faire secouer pendant plus de 3 minutes est ainsi devenu l’une des activités phares de la région.

Battambang est florissante en ce qui concerne le tourisme. Elle développe plusieurs sites d’attractions et différentes activités touristiques. On y compte des patrimoines historiques, culturels, naturels ou religieux.

 

Psar Nat

Le Psar Nat reste le plus important centre d’intérêt de la ville. Il s’agit d’un grand marché qui se situe au centre de la ville. Ce marché vous réserve un moment unique pour faire une belle rencontre avec les minorités des villages aux alentours. Dans la matinée, cet endroit vous permet aussi de découvrir les produits locaux. Les marchands des villages environnants y apportent et y vendent les produits fraichement cueillis.

 

Le Phnom Sampeu

Situé à environ 12 km au sud-ouest de la ville, le Phnom Sampeu est une Montagne sacrée. Elle y reste comme le point culminant de la visite de Battambang. Lors de votre passage, vous pourrez y visiter 3 grottes dont le Pkasla, Lakhaon et Aksopheak. Certaines de ces cavernes conservent, depuis des siècles, et même de la guerre civile, une histoire sanglante. Découverts en 1993, plusieurs ossements très anciens sont cachés à l’intérieur. L’une des cavernes héberge également la célèbre et gigantesque statue couchée de bouddha.

 

Le phare Ponleu Selpak

Le phare Ponleu Selpak est une organisation cambodgienne créée en 1994 et née des camps de réfugiés post-khmer-rouge. A l’origine, cet endroit permet à tous les opprimés du régime khmer rouge de s’exprimer artistiquement ou culturellement. Aujourd’hui, elle est devenue un cirque des enfants, considérée comme le foyer de l’art de la région. Elle regroupe ainsi un centre social, une école publique et 3 écoles artistiques dont l’art visuel et musical. Chaque semaine, tous les lundis et jeudis à partir de 18h, les jeunes artistes locaux y organisent des spectacles de cirque.

 

Le temple Wat Banan

Battambang est considérée comme la cité des mille pagodes. On y trouve plusieurs temples. Après le temple Wat Ek et le temple Ba Set, le temple Wat Banan est le plus important de la ville. Il s’agit d’un magnifique petit temple conduit par un escalier de 350 marches. Situé exactement à 20km au sud de la ville, ce temple a été construit au milieu du 11e siècle par le roi Tak Oui Tit Ut TyaVarman II (1050-1066). Il y demeure comme la version miniature de « Angkor Wat ».

 

Climat

 

Selon la classification de Köppen-Geiger, la région de Battambang est soumise à un climat de savane avec un hiver sec. Les précipitations y sont beaucoup en été. Elle enregistre une précipitation moyenne de 1895 mm. Au mois de septembre, le taux de précipitation peut atteindre 3647 mm.

Toute l’année, la température moyenne est 29,1°C. Les meilleurs périodes pour se rendre dans la ville sont donc les mois de janvier et décembre. Ce sont, en effet, les mois les plus secs de l’année.

 

Comment s’y rendre

 

Bus

Suivant la route nationale 5 reliant Battambang à Phnom Penh, il faut environ 4 heures pour rejoindre cette ville. Ce trajet parcourt plus de 170 km de longueur.

De Sisophon à Battambang, le trajet est de 68 km et s’effectue en 1h 30. C’est pourquoi, la ville dispose de nombreuses compagnies de bus et taxis collectifs.

 

Bateau

Depuis Siem Reap, le transport fluvial reste le moyen le plus intéressant pour rejoindre Battambang. Les bateaux partent à 7h et relient quotidiennement les deux villes. Selon la catégorie d’embarcation suivant la rivière Sangker, le trajet s’effectue entre 3 heures et 8 heures.

 

Comment circuler

 

Tuk-tuk

Il est plus pratique de circuler dans la ville de Battambang avec les tuk-tuk. Pour être sûr, il est plus important de réserver le tuk-tuk et bien négocier le prix la veille du parcours.

 

Que faire ?

 

  • Rejoindre le Phnom Sampeu et explorer les trois cavernes pour retracer l’histoire des khmers rouges.
  • Visiter le temple Wat Banan et découvrir la valeur culturelle de la région.
  • Se laisser tenter par une ambiance remplie de sensations fortes pendant quelques minutes à bord des trains bambous.
  • Admirer la performance physique des jeunes artistes locaux en visitant le phare Ponleu Selpak.