Le Palais Royal de Phnom Penh

Occupant 18 hectares le long du boulevard Sothearos, entre les rues 184 et 240, le Palais Royal est la demeure des souverains du Cambodge depuis sa construction. C’est également une attraction touristique majeure de Phnom Penh. Dans une atmosphère calme et sereine, vous pouvez vous promener à travers le complexe central et admirer la beauté de l’architecture khmère tout en visitant des bâtiments emblématiques comme la salle du Trône ou la pagode d’Argent. La partie résidentielle privée du Palais, dite « Salon du Roi », occupe la moitié de la surface au sol et demeure fermée au public.

 

HISTOIRE

 

Construit par étapes au fil des décennies, le Palais royal fut à l’origine conçu par un architecte khmer et réalisé avec l’aide du protectorat français en 1866. Il fut édifié sur les ruines d’une citadelle bâtie par le roi Ang Chan II en 1813 en face de Chaktomouk, point de confluence où le Mékong se sépare en deux et forme 4 bras avec les rivières Tonlé Sap et Tonlé Bassac. Ce site fut spécialement choisi par une commission d’astrologues et de ministres royaux pour sa grande importance géographique et sa capacité à procurer puissance et force au roi (l’eau étant un élément indispensable). L’inauguration officielle du Palais eut lieu le 14 février 1870 et la cour royale s’y installa de manière permanente en 1871.

Le Palais a connu de nombreuses transformations depuis son origine. Des bâtiments ont été ajoutés, modifiés, ou démolis et reconstruits, la plupart dans un style traditionnel Khmer. Tous sont orientés vers l'est, selon les règles sacrées de la construction bouddhiste. Les murs d’enceinte furent érigés en 1873 et peints plus tard en jaune royal.

 

VISITER

 

Dans la partie ouverte au public, carrés de pelouse, bosquets taillés à la française et végétation tropicale animent les jolis jardins bien entretenus séparant les différents bâtiments. Parmi les rares édifices subsistant de la période de règne de Norodom 1er, la pagode du Bouddha d'Emeraude, le Vat Preah Keo, plus connue sous le nom de pagode d'Argent, fut édifiée de 1892 à 1902. Elle abrite toujours de nombreux trésors nationaux remarquables, comme le fameux petit Bouddha d’émeraude, qui est en fait en cristal. Il fait face au Bouddha Maitreya, une statue en or de 90 kilogrammes qui aurait été réalisée d’après les mensurations exactes du roi Norodom 1er . Sous le règne du roi Sihanouk, le Vat Preah Keo fut pavé de plus de 5 000 carreaux d'argent (d’où son surnom de pagode d’Argent) tandis qu’un pan de sa façade extérieure était rénové avec du marbre italien. Le précieux dallage est toujours visible bien que dissimulé par des tapis.

Les murs du cloître extérieur sont recouverts de fresques peintes entre 1903 et 1904, racontant les épisodes du Reamker, la version khmère du Ramayana, l'une des épopées mythologiques fondatrices de l'Hindouisme.

D’autres héritages plus insolites se découvrent dans la cour tel le pavillon en fer Napoléon III, caractéristique des années « Eiffel » (actuellement en cours de restauration). A l’origine construit à Ismaïlia, au nord-est de l'Égypte, pour abriter l'Impératrice Eugénie lors de l'inauguration du Canal de Suez, il fut offert par la France en 1876. Ou encore la statue équestre du roi Norodom 1er habillé en général français. Il s’agirait, dit-on, d’une statue de Napoléon III, dont la tête aurait été remplacée par celle du souverain cambodgien.

 

Le pavillon Chanchhaya et la salle du Trône actuels ont été érigés de 1913 à 1919 à la demande du roi Sisowath pour remplacer les structures en bois d’origine.

Visible de l’extérieur du Palais, le superbe pavillon Chanchhaya ou pavillon du Clair de Lune accueillait les représentations des danseuses royales et les réceptions. Il servait également de tribune pour le souverain qui pouvait alors faire face à la foule. De nos jours, il assure encore cette dernière fonction et fut notamment utilisé en 2004 pour le couronnement de Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni, actuel roi du Cambodge.

La salle du Trône abrite toujours les cérémonies religieuses et royales, comme les couronnements et les mariages, ainsi que les rencontres officielles. Le bâtiment en forme de croix est coiffé de trois flèches ou prasat. La flèche centrale, haute de 59 mètres, est surmontée d'une tête de Brahma à quatre visages.

 

COMMENT S’Y RENDRE

 

Situé au centre de Phnom Penh, le long du boulevard Sothearos, face au fleuve, le Palais royal peut se rejoindre facilement à pied, en tuk-tuk ou en taxi (tout dépend de l’endroit d’où vous partez). L’entrée des visiteurs se trouve près de la rue 240.

 

HORAIRES ET TARIF

 

Ticket d’entrée : 10$

Le Palais est ouvert au public de 7h30 à 11h et de 14h30 à 17h.

La salle du Trône est fermée aux visiteurs lorsqu’elle accueille une cérémonie officielle.Une tenue correcte est exigée (pas de short, de jupe trop courte, d’épaules dénudées). La prise de photos à l’intérieur des bâtiments n’est pas autorisée.