Station d'altitude de Bokor

Bokor

 

Situé dans le parc national de Preah Monivong à l’ouest de la ville de Kampot, Bokor est une station balnéaire cambodgienne. Il s’agit d’une destination touristique qui témoigne de l’époque du protectorat français. Son écologie naturelle très calme en fait une attraction agréable pour échapper à la chaleur étouffante de la ville de Phnom Penh.

 

Histoire

 

Construit vers la fin de 1917 par Marius François Baudouin, Bokor fut autrefois une station d’altitude française. A cette époque, c’était un lieu de détente pour les colons français puis pour la haute société khmère y compris la famille royale du Cambodge.

En raison de la guerre d’Indochine, la station fut abandonnée, pour la première fois, vers la fin des années 40. Pendant cette période houleuse, les bâtiments et les villas résidentiels furent incendiés ou entièrement détruits. Suite au coup d’Etat qui renversa Sihanouk, la station fut, pour la seconde fois, abandonnée. Après cela, elle servait, en 1979, d’emplacement stratégique pour les troupes khmères rouges contre les Vietnamiens. Jusqu’en 1990 avant l’arrivée d’un bataillon français en 1993, le dernier bastion khmer occupait encore le lieu.

Après l’indépendance du Cambodge, le roi Norodom Sihanouk s’est engagé à rénover Bokor. La nouvelle cité fut ainsi inaugurée en janvier 1962.

La dernière reconstruction du site remonte en 2014.

 

Découverte de Bokor

 

La station s’étend sur plus de 33 km de longueur et abrite un parc national, plusieurs institutions de loisirs dont un casino, des hôtels, des maisons de passage, des bungalows provisoires et des auberges qui servent à recevoir des visiteurs étrangers. On y trouve également d’autres institutions comme le bureau de poste et télégraphe, l’église catholique, la marie et l’usine électrique.

Entre les ruines des anciens bâtiments français, Bokor reste le témoin du protectorat et de la guerre dévastatrice entamée par les Khmers rouges. Aujourd’hui, ces monuments en ruine sont envahis par la jungle.

Situé sur la falaise de la montagne des Eléphants, Bokor culmine à plus de 1080 m d’altitude. En grimpant son sommet, vous pourrez admirer une vue panoramique du Golfe de Thaïlande, de la baie de Kampot et de l’île Phu Quoc, une île vietnamienne.

Autrefois, une ancienne auberge royale ou chalet d’Etat, le Bokor Palace est un vestige de l’époque coloniale. C’est l’attraction principale du site de Bokor. Il s’agit donc d’un bâtiment Art déco sous un style architectural occidental. Inaugurée le 14 février 1925, cet endroit sert aujourd’hui de maison d’hôtes pour les touristes étrangers. Depuis, elle met à la disposition de ses hôtes des appartements de grands luxes comprenant 22 chambres et quatre appartements annexes. On y trouve également un château d’eau construit en 1960.

Pour l’histoire, l’église catholique et la mairie restent les monuments historiques de la station encore en activité. Inaugurée le 18 mars 1928, l’église fut ainsi reconstruite en 2007. Depuis l’indépendance en 1953, la mairie du Bokor a été aménagée à l’intérieur de l’ancienne résidence du roi Monivong, la plus ancienne construction de Bokor.

 

Le parc national de Bokor

Construit à l’intérieur d’un parc national, Bokor est reconnu pour sa biodiversité. Effectivement, ce parc est comme une réserve naturelle qui héberge 30 espèces végétales endémiques. Vous pourrez aussi y trouver des animaux sauvages comme des tigres, des léopards, des vaches sauvages, des civettes, des cochons et des gibbons. Pour les plus chanceux, ils pourront y rencontrer l’éléphant d’Asie, une espèce en voie de disparition.

 

Les chutes de Popokvil

Les chutes de Popokvil se trouvent à 2 km du site de Bokor. Il s’agit d’un ensemble de cascades qui chantent au milieu de la jungle. Pendant la saison sèche, les touristes adorent y faire un pique-nique ou de la baignade.

 

Comment s’y rendre ?

 

Pour se rendre à Bokor, il est plus pratique d’y aller en voiture/taxi ou en moto compte tenu de la pente assez abrupte. Oubliez le tuk tuk : trop lent et pas assez puissant. Depuis Kampot, vous pourrez ainsi suivre la route nationale 3.