Wat Phnom

Wat phnom

 

Le Wat Phnom est un temple bouddhiste qui se trouve au nord de la capitale du Cambodge. Celui-ci est niché sur la seule colline de la ville, à 27 mètres de hauteur. Si vous êtes passionné par l’histoire des pays d’Asie, vous ne passerez pas au Cambodge sans avoir visité le Wat Phnom. Vous découvrirez l’histoire de la plus grande structure religieuse de Phnom Penh.

 

Histoire

 

Selon la légende, le Wat Phnom fut construit au 14ème siècle pour servir d’abri aux statues de Bouddha. Ce fut Daun Penh, une vieille femme riche qui découvrit quatre statues de Bouddha en bronze et en pierre dans un tronc d’arbre échoué sur les berges du Mékong. La vieille femme aurait ensuite placé les statues dans un sanctuaire provisoire sur la colline, près de sa maison. Elle utilisa le tronc d’arbre comme charpente. Ce n’est qu’après qu’un monastère fut fondé à l’ouest de la colline.

La colline fut alors nommée « Phnom Penh », ce qui veut dire «La colline de Penh ». C’est de cette manière que la ville prit ensuite son nom. Mais elle ne fut fondée que quelques années plus tard autour du temple de la colline : Wat Phnom. En 1866, sous le règne de Norodom Ier, la ville obtint le titre de capitale économique et politique du Cambodge. Le Wat Phnom connut plusieurs rénovations depuis sa création, dont une en 1926 et une en 1998. Le bâtiment principal que l’on voit aujourd’hui fut édifié en 1926.

 

Visite du Wat Phnom

 

Surnommé la pagode de la colline, le Wat Phnom est aujourd’hui un temple prisé des touristes locaux et étrangers. Il est à la fois célèbre pour sa grandeur et son immense valeur spirituelle auprès des croyants bouddhistes. C‘est aussi la plus ancienne des pagodes de la capitale.

 

Description du complexe

Le Wat Phnom a été construit sur un terrain recouvrant une superficie de presque cinq hectares. Le monastère dispose d’un dôme en forme de cloche, décoré par des serpents nagas sur chaque coin du toit.

Au centre du wat se trouve un grand stupa que l’on peut apercevoir dans toute la ville. Il a été construit sur une base carrée de 26 mètres de côté et ses deux étages s’élèvent jusqu’à 42,25 mètres de hauteur.

Pour entrer dans le bâtiment principal, le visiteur est invité à monter le grand escalier gardé par les nagas et les lions sur le côté est de la colline.

Le sanctuaire principal est décoré par des peintures murales relatant les récits de Jakata et du Reamker et par une grande statue de Bouddha elle-même entourée d’autres statues. Outre les fresques murales, le plafond du bâtiment principal est aussi décoré par d’anciennes peintures.

Au sein du bâtiment, on y trouve aussi plusieurs offrandes, bougies et fleurs laissées par les croyants. Des petits autels consacrés aux dieux ont également été installés partout dans le complexe.

A l'angle sud-ouest du temple et du stupa se trouve un petit sanctuaire dédié à Daun Penh. Les fidèles apportent ainsi des offrandes et prient dans ce sanctuaire pour honorer cette personnalité légendaire.

À l'ouest du vihara ou bâtiment principal, se trouve aussi un stupa où sont posées les cendres du roi Ponhea Yat, le premier roi du Cambodge après l’ère impériale. En poursuivant un peu au nord, en-dessous du vihara, vous trouverez un sanctuaire dédié au génie Preah Chau. C’est une idole particulièrement vénérée par les Vietnamiens.

Dans la chambre à droite de l’autel principal est installée une statue de Confucius, ainsi que deux figures chinoises des sages Thang Cheng et Thang Thay.

En bas de la colline, dans le coin nord-ouest du complexe, vous pouvez visiter le musée renfermant plusieurs statues anciennes et historiques.

 

Activité à faire en visitant Wat Phnom

Le Wat Phnom est un site de promenade prisée par les touristes durant la journée, le complexe reste aussi ouvert la nuit. L’endroit est si calme que l’on peut y apprécier les balades dans la nature du parc.

Une grande population de macaques a aussi élu domicile à l’intérieur du complexe. Jusqu’à récemment, les touristes pouvaient faire un tour de la colline à dos d’éléphant. Heureusement cette pratique a pris fin.

On peut dire qu’en plus d’avoir une fonction religieuse, le Wat Phnom est aussi un lieu extrêmement touristique. L’ambiance au temple est ainsi animée et amicale. En effet, l’entrée du temple est habituellement occupée par quelques mendiants, des vendeuses de boissons et de fruits mais aussi des enfants vendant des oiseaux en cage.

Certains visiteurs l’ignorent mais on dit que la tombe d’un Français qui s’appelait Fourcros se trouve sur le site. Aujourd’hui encore, on ne sait pas pourquoi cette tombe se trouve à cet endroit. Cette dernière est donc cachée parmi les plantes et les feuillages à gauche de l’escalier de l’entrée principale.

Le monastère dispose aussi d’un grand jardin où est placée une immense horloge. Celle-ci indique vraiment l’heure mais à quelques secondes d’avance par rapport à l’heure du Cambodge. La pendule est illuminée chaque soir rendant ainsi le décor féérique.

De par sa grande beauté, le temple est un endroit très fréquenté lors des jours saints et des fêtes bouddhiques tels que le Pchum Ben ou la fête des morts. Wat Phnom est aussi le centre de la fête du nouvel an khmer. Durant ces évènements, on sent l’odeur des encens parfumer toute la colline. Les fidèles prient les dieux afin qu’ils exaucent leurs vœux. Pour marquer leur reconnaissance, ils reviennent ensuite au temple pour ramener des offrandes lorsque les vœux sont exaucés.

De vieux arbres datant d’environ quatre-vingt-dix ans sont encore présents sur le site. On dénombre près d’une quarantaine d'espèces d’arbres toujours debouts, portant une plaque bleue avec des lettres blanches pour les identifier. Parmi ces vieux arbres, on peut citer le célèbre « koki », un arbre originaire des forêts du Laos. Celui-ci est planté en lisière, encerclant le wat. Vous pouvez profiter d’un petit pique-nique sous ces arbres lors de votre passage.

Quand vient la nuit, les lumières du Wat Phnom s’allument et offrent un décor spectaculaire à l’ensemble du complexe. La stèle commémorant la récupération des territoires du Nord par le traité de 1907 est également illuminée.

Après la visite, vous aurez l’occasion de vous détendre ou bien de discuter au bord du fleuve. Vous pourrez profiter de l’air frais et admirer la vue depuis les rives. Une petite balade en barque ne sera pas non plus inappropriée si le cœur vous en dit.

 

Comment s’y rendre ?

 

Pour vous rendre au Wat Phnom, vous pouvez prendre un tuk tuk ou un taxi, ou encore faire le trajet en bus. Il vous suffira de demander au chauffeur de vous emmener jusqu’au boulevard Norodom, pour ensuite continuer à pied en montant la colline.

 

Horaires et tarifs

 

• Le Wat Phnom est ouvert tous les jours.

• L'entrée aux Wat Phnom pour les visiteurs étrangers est de 1 USD par personne. Par contre, l’entrée sera gratuite pour les cambodgiens.