Sambor Prei Kuk

Sambor Prei Kuk

 

Le site archéologique de Sambor Prei Kuk se trouve dans l’ancienne capitale du royaume de Fu Nan : Chenla. Ce site se situe plus exactement à 150 km au sud-est d’Angkor, à 30 km au nord de la capitale de Kampong Thom. Il ne reste plus que des ruines du complexe de Sambor Prei Kuk mais cela n’empêche pas au site d’avoir une grande valeur culturelle dans l’histoire du Cambodge et auprès des touristes. Découvrez la grandeur de ce patrimoine culturel qui a marqué l’histoire du royaume pré-angkorien du Cambodge lors de votre séjour dans la province de Kampong Thom.

 

Histoire

 

Sambor PRei Kuk fut une ville antique datant du 7e siècle à l’époque du royaume Fu Nan. Chenla qui fut l’ancienne capitale du royaume fut l’un des premiers états de l’Asie du Sud, dirigée par Citrasena Mahendravarman. Le complexe Sambor Prei Kuk fut ensuite construit par son fils Isanavarman qui règna entre 616 et 637. Il construit donc en premier le temple principal Prasat Sambor où fut retrouvée une inscription marquant son règne en 627. Ce fut ensuite le roi Jayavarman I qui dirigea le royaume pour la dernière fois.

En 1970, après le coup d’état de Lon Nol contre le prince Norodom Sihanouk, le président des Etats-Unis, Richard Nixon, ordonna un bombardement contre le pays afin de luter contre les Khmers rouges et l’influence vietnamienne. Le site fut donc ravagé et des mines furent dispersées sur le terrain pour n’être finalement dégagées qu’en 2008.

Malgré tous ces ravages causés par les bombardements américains, le site fut inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992.

 

Visite du site Sambor Prei Kuk

 

Architecture

Se trouvant sur la rive est de la rivière Tonlé Sap, le complexe de Sambor Prei Kuk se distingue par sa partie centrale qui est divisée en trois grande groupes. Chaque groupe a ensuite une disposition carrée entourée d’un mur de briques. Les matériaux principaux utilisés pour la construction sont en grande partie des briques et du grès. Les bâtiments se caractérisent par leur style simple de l’extérieur, marquant l’époque pré-angkorien. Les caractéristiques architecturales du site sont composées par de nombreuses prasats, tours octogonales, shiva lingams et yonis. On y trouve aussi quelques étangs et des réservoirs ainsi que d’autres sculptures de lions. Les fouilles ont permis d’identifier 52 petits sanctuaires encore en bon état et 52 autres enterrés qui se distinguent comme des petites collines. Ces sanctuaires sont faits de briques et de calcaire et leurs murs sont ornés de paysages en bas relief.

 

Les trois groupes architecturaux du site

 

Au nord : Prasat Sambor

Ce groupe comprend 11 temples séparés les uns des autres et sont entourés d’un rempart à deux parois. Ces sanctuaires ont été construits en brique et en calcaire et ont été décorés par des sculptures authentiques tenant du style Khmer. Les temples ont été construits en plusieurs formes : carrées et octogonales. Tandis que les sommets de temples prennent la forme de lotus faits en grès. Cette infrastructure est le témoignage de l’art khmer à l’époque de la civilisation d’Angkor, influencé par la culture indienne. Prasat Sambor se situe sur une colline rectangulaire haute de 24 m et dispose d’une superficie de 25 200 m2.

 

Au centre : Prasat Tao (temple des lions)

Le groupe du temple des lions ou Prasat Tao est constitué de 18 temples avec deux remparts cernés par un étang. Ce groupe était appelé ainsi puisque sur les quatre côtés de ses escaliers se trouvent des lions assis avec leurs têtes relevées et leurs bouches grandes ouvertes se tournant vers l’entrée du temple. La muraille extérieure du temple est faite en latérite avec un diamètre de 328 mètres, une longueur de 310 mètres et une superficie atteignant les 101 650 m2. La forteresse dispose d’un gopura sur chaque côté de ses entrées est et ouest reliées par des remparts en latérites. De part et d’autre de la route menant vers le gopura de l’est se trouvent deux sanctuaires prenant la forme de collines, construits sur une terrasse avec des pistes à colonnes arrondies et alignées. Entre les remparts se trouvait autrefois un étang rectangulaire qui mesurait 42,10 m sur 34,20m. L’étang est vide en saison sèche et il est entouré par des petits escaliers sur son côté sud.

 

Au sud: Prasat Yeaye Peou

Le groupe Prasat Yeaye Peou comprend au total 22 sanctuaires ayant des formes octogonales avec un rempart à deux parois. Le rempart a été construit en brique, en latérite et en grès, en forme rectangulaire. Les sanctuaires ont été construits sur une colline avec des gopuras dans les entrées est et ouest tout en rejoignant la muraille latérale extérieure. Sur le gopura est se trouvait une grande stèle où ont été inscrites 17 lignes de script. Cette stèle se trouve aujourd’hui au musée de Kampong Thom.

Outre les trois grands groupes architecturaux du complexe, vous pouvez voir le groupe Kroul Romeas. Derrière celui-ci se trouvent quatre autres sanctuaires faits de briques et construits sous le règne du roi Suryavarman I à la fin du 11ème siècle. La colline où se trouvent ces sanctuaires prend la forme d’un rectangle et fait face à l’est. Le linteau de la colline a été sculpté tout en prenant la forme d’un arc. Au sud-est de Kroul Romeas se trouvait autrefois deux temples construits dans le style khmer ancien.

 

Les anciens héritages de la montagne de Phnom Santuk :

Sur la montagne de Phnom Santuk, près de Sambor Prei Kuk, se trouvent plusieurs statues de Bouddha sculptées dans une roche de la montagne. Les trois plus grandes statues de Bouddha parmi les nombreuses autres statues sont celles de Bouddha atteignant le Nirvana mesurant chacune aux environ 10 mètres.

Ensuite, vous trouverez aussi le Prasat Touch avec sa forme pyramidale. Cet ancien palais a été fait en grès, à trois étages et disposant d’une hauteur de trois mètres. Celui-ci est situé à côté d’un ancien temple en bois, actuellement en ciment, avec son étang rectangulaire.

Il y a aussi le Preah Bat Chann : une statue de Tuk sculptée sur un bloc de pierre entourée par de nombreuses autres petites sculptures. Vous pouvez aussi trouver la grande statue de Bouddha : Preah Bat Chan Tuk, sculptée sur de larges pierres, construit par le roi Ang Chan I au 16ème siècle.

 

Religion

La religion officielle de l’ancienne ville de Chenla ou Sambor Prei Kuk fut le Shaivisme. C’était l’une des quatre sectes les plus suivies dans l’hindouisme de l’époque. La religion vénère le dieu Shiva et le lingam ou Shiva Linga. Vous pouvez encore voir des inscriptions en sanskrit, taillées sur pierre qui nomment à la fois des dieux hindous et locaux avec Shiva ainsi que des autels avec un lingam.

 

Paysage

Le complexe de Sambor Prei Kuk a été bâti dans une plaine aride avec des sous-bois où pousse une végétation clairsemée paisible et magnifique. On y retrouve quelques grands arbres atteignant plus de dix mètres de haut. Ces derniers développent d’énormes racines verticales, partant des feuillages jusqu’au sol. Avec un double système de remparts et de douves, au nord, à l’ouest et au sud, Sambor Prei Kuk est bordée à l’est par le fleuve Tonlé Sap lui servant de rempart naturel.

 

Comment s’y rendre ?

 

Comme Sambor Prei Kuk se trouve dans la province de Kampong Thom, vous devrez atteindre la province en prenant le bus depuis Phnom Penh. Le trajet entre les deux villes dure trois heures. Pour aller jusqu’au site, vous pouvez louer une voiture depuis la ville de Kampong Thom, capitale de la province éponyme.

A l’arrivée au site, la visite du complexe se fait à pied et dure de deux à trois heures. Les voyageurs se déplacent d'un ensemble de temples à l'autre au cœur de la forêt.

 

Horaires et tarifs

 

• Une fois arrivé à Sambor Prei Kuk, vous devez payer un droit d'admission et vous pouvez aussi engager un guide local sur les lieux.

• Le site est ouvert tous les jours, du lundi au dimanche de 07h00 à 17h00.