Le parc national de Virachey

Parc national de Virachey

 

Le parc national de Virachey est un parc très vaste qui se trouve au nord-est du Cambodge. Le parc se situe dans la région la plus reculée du pays dans la jungle de Ratanakiri. Etant le plus grand parc national du pays, celui-ci est riche en forêts, un grand nombre de plantes et d’animaux. Lors de votre voyage au Cambodge, participez à l’exploration du parc national de Virachey pendant quelques jours et découvrez ses nombreuses richesses.

 

Histoire

 

Avant 1903, tout le massif de la montagne appartenant au massif de l’Asie du Sud-est était la propriété du Laos. A l’arrivée des Français, ces derniers décidèrent de faire de la province de Stung Treng une partie du Cambodge. Les montagnes devenaient par la suite une frontière entre le Laos et la partie est du Cambodge jusqu’au Vietnam.

Le parc national de Virachey a été créé et fut désigné en tant qu’espace protégé en novembre 1993, sous la direction du ministère de l'Environnement du Cambodge. En 2003, le parc national de Virachey a été déclaré Parc patrimonial de l'ASEAN. Entre les années 2004 et 2008, la Banque Mondiale décida de financer un programme de protection au sein du parc.

 

Visite du parc

 

Bien que le parc national de Virachey soit le plus grand parc du Cambodge et que celui-ci fasse partie des aires protégées au niveau international, le parc se voit menacé par l’exploitation forestière illégale et le braconnage. Le parc s’étend entre les provinces de Ratanakiri et Stung Treng dans le nord-est du Cambodge.

 

Description

Le parc national de Virachey couvre à lui seul une superficie de 3 325 kilomètres carrés. Des aires protégées comme Mom Ray et Dom Ampham appartiennent aux zones du parc. La plus grande partie du site est constitué de collines et de montagnes entre 400 mètres et 1 500 mètres d’altitude. Le parc abrite aussi de nombreuses espèces animales endémiques qui font la popularité du pays : oiseaux, plantes et arbres. En outre, Virachey abrite également quelques petits groupes de minorités ethniques.

 

Paysage

Lors de d’une randonnée dans le parc, vous aurez un aperçu incroyable de la grande variété de la nature sauvage encore existante au Cambodge. Les bosquets de bambous vous proposent des décors impressionnants. L’environnement est comblé par les couleurs vertes et blondes. En plus de la diversité de la faune, vous aurez la possibilité d’observer des oiseaux rares. Des vues vers le sud s'ouvrent aussi sur la vaste jungle vallonnée qui se déverse jusqu'à la rivière Sesan et les villages de Brao et Kreung.

 

Flore et faune

 

Flore

La flore du parc national de Virachey est majoritairement constituée de forêts denses, de savane des hautes terres, de bosquets de bambou et de quelques forêts à feuilles caduques mixtes. Des grandes prairies contribuent à la formation de brousse dans les zones isolées et les marais.

 

Faune

La faune du parc national de Virachey est constituée de nombreuses variétés de mammifères, d’oiseaux, de reptiles et de poissons. Vous y trouverez aussi un grand nombre important d'espèces menacées et en voie de disparition, en particulier les chats sauvages, les bovins, les petits carnivores et les primates. Pour voir ces animaux, le visiteur devra explorer le parc pour une durée moyenne de 3 jours. Toutefois, les oiseaux seront faciles à repérer. Parmi les espèces menacées, on peut citer le macaque à queue de porc, le Loris pygmée, le Loris lent, etc. Les grands mammifères les plus rares sont les éléphants, les tigres, les Gaurs et le Banteng.

 

Les minorités ethniques

Durant des siècles et jusqu’à aujourd’hui, les collines de la province de Ratanakiri étaient déjà le foyer de diverses tribus. Elles ont été peuplées par les populations autochtones des Brau et Kavet. En visitant leurs petits villages au sein du parc de Virachey, vous aurez l’occasion de faire connaissance avec la grande diversité culturelle de l’ancien Cambodge. La plupart des tribus dépendent encore des ressources naturelles qui s’offrent à eux. Beaucoup de villages participent aussi aux programmes d'écotourisme pour conserver leur environnement et leurs forêts pour leurs générations futures.

 

Activités

• Faire un camping en plein air, des excursions et des pique-niques au milieu de la jungle.

• Faire une randonnée guidée à plusieurs jours à travers les prairies de Veal Thom.

• Prendre des photos.

• Profiter de la beauté du paysage et de la nature.

• Observer les animaux endémiques et les oiseaux du parc.

 

Climat

 

En été, le temps est toujours pluvieux au parc national de Virachey. Par contre, il fait frais et sec pendant l'hiver aux mois de décembre à mars. L’hiver est donc la meilleure période pour visiter le parc.

 

Comment s’y rendre ?

 

Pour atteindre le parc national de Virachey, vous devrez d’abord aller à Banlung. Depuis Phnom Penh, un bus prendra environ 12 heures. Le parc national de Virachey se trouve à 50 km de Banlung. Pendant la saison sèche, il faut environ 1 heure pour le trajet en voiture et 1 heure et demie pour le trajet en moto. Pendant la saison des pluies, le trajet peut durer jusqu’à 5 heures avec des routes en mauvais état.

 

Horaires et tarifs

 

Pour entrer au parc, il faudra acheter un ticket au bureau du parc national de Virachey qui se trouve à Banlung. Le prix d’entrée au parc est de 5 USD par personne et 10 USD par personne par jour pour les randonnées. Il est en effet possible de réaliser un circuit allant de deux jusqu’à cinq jours.